Politique

Présidentielle américaine : l'allocution de Donald Trump coupée par des chaînes de télévision (vidéo)

Présidentielle américaine : l'allocution de Donald Trump coupée par des chaînes de télévision (vidéo)

Lors d'une allocution à la Maison Blanche ce jeudi 5 novembre, Donald Trump a enchaîné les accusations de fraude avant d'être coupé par plusieurs chaines américaines pour "désinformation". Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Après plus de 100 millions de votes par anticipation ces dernières semaines, des dizaines de millions d'Américain se sont rendus aux urnes ce mardi 3 novembre pour la 59ème élection présidentielle américaine. Mais le décompte des votes se poursuit toujours ce vendredi 6 novembre dans 5 Etats : au Nevada, en Alaska, en Pennsylvanie, en Géorgie, et en Caroline du Nord. En tête des résultats avec 264 grands électeurs, Joe Biden a de nouveau assuré ce jeudi 5 novembre n'avoir "aucun doute que lorsque le décompte sera terminé, nous serons déclarés vainqueurs". Alors que le candidat démocrate s'approche de la victoire, Donald Trump a maintenu qu'il allait "gagner facilement" l'élection si "vous comptez les votes légaux", tout en accusant les démocrates de "voler l’élection" sans aucune preuve. 

L’allocution de Donald Trump interrompue 

Depuis la Maison Blanche, Donald Trump a donné une allocution ce jeudi 5 novembre où il a réitéré ses accusations de fraude contre les démocrates. Seulement, à cause des nombreuses fausses allégations lancées en direct par le candidat républicain, plusieurs chaînes américaines ont décidé d'interrompre la retransmission de sa prise de parole pour "désinformation". Sur MSNCB, le présentateur Brian Williams a indiqué : "Bon, nous voilà encore dans la position inhabituelle de devoir non seulement interrompre le président des Etats-Unis, mais aussi de corriger le président des Etats-Unis". Tandis que NBC News et ABC News ont coupé la diffusion de l’allocution, un journaliste de la chaîne conservatrice Fox News, a même indiqué que Donald Trump n’avait pas de preuve sur une quelconque fraude. 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people