Politique

Présidentielle 2017 : Bernard Tapie futur candidat ? Les internautes le taclent après son interview sur France 2 (vidéo)

Présidentielle 2017 : Bernard Tapie futur candidat ? Les internautes le taclent après son interview sur France 2 (vidéo)

Bernard Tapie fait actuellement son grand retour sur la scène médiatique mais aussi en politique. L'homme d'affaire veut lutter contre le chômage des jeunes ce qui permettra également selon lui de combattre le Front National. Il était ce lundi l'invité du JT de 20 Heures de France 2 et n'a pas vraiment convaincu les téléspectateurs avec son intervention que vous pouvez (re)découvrir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce lundi 21 décembre, Bernard Tapie était invité sur le plateau du journal télévisé de France 2 présenté par Julian Bugier. L'ancien ministre de la Ville très présent actuellement sur la scène médiatique est revenu sur son retour en politique. En effet, après les Régionales 2015, l'homme d'affaires estime qu'il est en mesure de lutter contre la montée du Front National. Interrogé par les journalistes de France 2, Jean-Marie Le Pen a préféré plaisanter de cet éventuel retour : "Ca me rassure parce qu'être un ennemi de Tapie c'est plutôt bien vu de la population je crois !"

Sur le plateau du journal télévisé présenté par Julian Bugier, Bernard Tapie s'est tout d'abord énervé sur le lien que cherche à établir la presse entre son retour en politique et sa condamnation à rembourser les 400 millions d'euros qu'il avait perçus dans l'affaire du Crédit Lyonnais en 2008. "Quel rapport avec les 400 millions ? Je veux comprendre parce que depuis hier j'entends ça. Est-ce que ça peut avoir un rapport ? Il n'y en a aucun, ça fait 8 mois qu'on travaille sur cette question-là et moi, mon vrai problème c'est le résultat des élections. Vous avez aujourd'hui, en particulier sur les jeunes, 70% d'abstention et sur ceux qui ont voté, plus de 30% ont voté pour le Front National. Après, quand vous regardez pourquoi, plus de 30% des jeunes - 25 nationalement, 30 dans mon coin - sont au chômage [...] Est-ce que vous ne pensez pas qu'il y a une directe relation entre le fait qu'ils sont au chômage et que soit ils ne votent pas, soit ils votent Front National ?" a-t-il ainsi expliqué.

"Aussi crédible que Ribery présentant un plan de lutte contre l'illetrisme"

Au sujet de sa possible candidature, Bernard Tapie a déclaré "La réponse, elle n'est pas d'aujourd'hui et elle ne sera pas donnée demain ! Pourquoi ? Parce que dans mon premier tempo, l'essentiel c'est que je vous fasse avant la fin du mois de janvier, une proposition sur ce que je crois qu'il est utile de faire sur la formation des jeunes, et d'autre part sur un point qui me paraît tellement essentiel : aujourd'hui, les boîtes n'investissent plus assez. [...] Alors il y a trois hypothèses. Première hypothèse : aucun (des candidats, ndlr) ne veut modifier les structures qui permettent d'arranger les jeunes qui sont au chômage. Si c'est aucun, j'y vais moi. Là c'est sûr, je serai candidat. Ou bien, il y en a un des deux, je choisis celui-là. Et l'autre c'est si les deux, moi je suis tellement content que je reste chez moi et je me garde bien de dire je préfère faire ça ou ça. Je ne suis pas plus légitime que vous à le faire à partir du moment où je ne suis pas dans le combat !"

L'intervention de Bernard Tapie au JT de France 2 a été très commentée sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, de nombreux internautes se sont moqués de l'homme d'affaire. "Sur France 2, Bernard Tapie explique comment combattre le chômage. Aussi crédible que Ribery présentant un plan de lutte contre l'illetrisme" a ainsi plaisanté le journaliste Rémi Jacob. "Ah Bernard Tapie, cet orateur qui restera le même en esquivant les questions lors du jt de france 2..." a tweeté un autre internaute. "L'interview de Bernard Tapie au JT de France 2 est certainement ce que la télé nous aura offert de plus nul en 2015. Et c'est pas peu dire" a même lancé un jeune homme sur le réseau social.

 

 

 

 

Réagissez à l'actu people