Politique

Par désespoir, ce réfugié syrien pousse sa femme et son bébé sur les rails

Par désespoir, ce réfugié syrien pousse sa femme et son bébé sur les rails

Depuis plusieurs semaines maintenant, des centaines de milliers de syriens tentent tant bien que mal de fuir leur pays. Alors que ce jeudi 3 septembre le monde entier a été ébranlé par la parution de la photo ce petit enfant mort, échoué sur une plage, aujourd'hui d'autres images tout aussi violentes ont été diffusées. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Cela fait quelques semaines maitenant, que plusieurs centaines de milliers de syriens tentent par tous les moyens possibles de quitter leur pays. Et si le sort des réfugiés semblent enfin toucher l'opinion publique, c'est notamment dû à la parution d'une photo qui a su choquer le monde entier. En effet, ce jeudi 3 septembre les medias des quatre coins de la planète ont relayé une image qui a enfin tiré la sonnette d'alarme sur la cause des réfugiés syriens.

Sur cette dernière, on aperçoit le corps d'un petit garçon. Âgé de trois ans seulement, Alyan Kurdi est mort noyé et son corps s'est échoué sur une plage turque. Alors que cette image a servi de véritable électro-choc, les migrants conniassent cependant encore des heures bien sombres. Si une grande majorité se trouve actuellement en Hongrie, et espère ainsi obtenir l'aide de l'Europe, les forces de l'ordre font comprendre à ces réfugiés syriens que tout ne va pas se passer aussi simplement.

Il jette sa femme et son bébé sur les rails !

Alors que ces migrants se trouvaient dans la petite ville hongroise de Bicske, ces derniers pensaient pouvoir monter à bord d'un train, qui allait les emmener à la frontière autrichienne. Mais le train s'est finalement arrêté afin d'évacuer les fameux réfugiés vers un camp.

Une syrienne et son bébé implore les autorités de la laisser remonter dans le train, et de ne pas l'envoyer dans ce camp de réfugiés. Mais si les autorités hongroises sont relativement dures avec les migrants, le mari de cette femme l'est tout autant. Emporté par un mouvement de désespoir, l'homme se jette sur sa femme et son bébé et les pousse sur les rails. L'homme en question a rapidement été maitrisé par les policiers.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people 4
Par Moon | le Vendredi 04 Septembre - 21:23
Je me sens tellement nul face
Je me sens tellement nul face au désespoir de ces gens,ils souffrent tellement.
-1
Par Moon | le Vendredi 04 Septembre - 21:26
Il voulait se sucider avec
Il voulait se sucider avec sa femme et son enfant,cela paraît clair pourtant.
0
Par alexroqayya3 | le Samedi 05 Septembre - 00:15
Ecrasés sou un train ??...
Oui, bien sûr !... Votre titre et votre intertitre sont tellement racoleurs. Je ne dois pas voir les mêmes images que vous, j'ai de mauvais yeux. Il ne les "pousse" pas ni ne les jette ! Il fait, certes soudainement et rudement, s'asseoir a femme avec son bébé (il ne la jette pas allongée sur les rails), puis se met auprès d'eux et les entoure de ses bras et sa jambe pour les maintenir en signe d'oppoition aux policiers ? Peut-être, les protéger sans doute. Protestation et envie de suicide familial sous un train à défaut de réussir dedans à aller où ils veulent, dans le désespoir, comme d'autres font la grève de la faim jusqu'au bout. Il montre même le ventre de sa femme : enceinte d'un 2e?... Il n'est pas dur - vouliez-vous dire violent ?.. - directement envers sa femme. Et l'oeil tuméfié de la femme, c'est lui aussi ? Les policiers à l'avant scène empêchent de voir les autres, matraques déjà utilisées. Et après ? Couple et bébé séparés ? Aussi de sa faute à lui ?
1
Par Moi | le Mardi 08 Septembre - 14:47
Par desespoir...
Par cinema oui. C'est la meme que les palestiniens. Tres bons acteurs.
2