Politique

ONPC - Manuel Valls : Critiqué pour sa participation à l’émission, il répond sur le plateau (Vidéo)

ONPC - Manuel Valls : Critiqué pour sa participation à l’émission, il répond sur le plateau (Vidéo)

Depuis l’annonce de sa participation à l’émission "On n’est pas couché", qui a été diffusé samedi soir, Manuel Valls a essuyé de nombreuses critiques. Et justement, sur le plateau de Laurent Ruquier, le Premier ministre a tenu à répondre à ses détracteurs. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Alors que cette semaine, Manuel Valls a été annoncé dans l’émission "On n’est pas couché", ce dernier a essuyé de nombreuses critiques au sein de la classe politique française. C’est notamment le cas du député des "Républicains" Jean-Charles Taugourdeau lors des "Questions au gouvernement". "Pensez-vous vous rapprocher de la France qui se lève tôt en allant sur le plateau de 'On n'est pas couché', Monsieur le Premier ministre ? (...) Cette émission, qui ne sert pas la grandeur de l'engagement politique, est peut-être intéressante pour le socialiste Manuel Valls, mais ce n'est surtout pas la place du Premier ministre de la France, a-t-il lancé à l’attention du Premier ministre. Des personnalités du spectacle comme Vincent Lindon n’ont également pas compris la présence du chef du gouvernement sur le plateau de Laurent Ruquier. "Mais qu'est-ce qu'il fout là-bas ? Mais un homme politique, ça ne va pas là", s’est-il offusqué vendredi sur "France Inter".

"Je continuerai à venir si vous continuez à m’inviter"

Et samedi soir, au début de son entretien dans "ONPC", qui a duré une heure trente, Manuel Valls a tenu à répondre à ses détracteurs. "Pourquoi je suis venu ? Car je crois très important qu’avec les bouleversements que nous connaissons...qu’il faut expliquer. Je crois à la force de la France qui repose sur la force de son peuple", a confié celui qui a eu un vif échange durant l’émission avec l’humoriste Jérémy Ferrari. "Expliquer, c'est participer de la construction de cette unité. Il faut parler à tout le monde, à tous les publics, et choisir des émissions qui permettent de parler peut-être à des citoyens qui ne voient que la politique à travers votre émission (...) Je continuerai à venir si vous continuez à m’inviter".

Réagissez à l'actu people