Politique

NKM agressée : un proche raconte l'altercation et son malaise (vidéo)

NKM agressée : un proche raconte l'altercation et son malaise (vidéo)

Nathalie Kosciusko-Morizet a été victime d'une agression à Paris ce jeudi 15 juin. En pleine campagne pour les élections législatives, la politicienne donnait des tracts sur un marché du cinquième arrondissement de la capitale. Et malheureusement, un homme a agressé la femme avant de prendre la fuite. Alors qu'elle a été victime d'un malaise, un proche a souhaité témoigner. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

En pleine élection législative 2017, Nathalie Kosciusko-Morizet était en campagne dans la deuxième circonscription de Paris. Alors qu'elle donnait des tracts au parisien dans la rue, à côté d'un marché dans le cinquième arrondissement, un homme a surgi en essayant de la frapper au visage. Du coup, la candidate a été déstabilisée. A tel point qu'elle a chuté sur le sol, et a perdu connaissance pendant près de 10 minutes... Face à cette triste scène, les forces de l'ordre et les pompiers ont tenté de sécuriser le périmètre, avant de la conduire à l'hôpital. Selon certaines informations, l'homme aurait lâché : "c'est votre faute si on a Anne Hidalgo aujourd'hui comme maire. Retournez dans l'Essonne." Et depuis, une enquête a été ouverte pour comprendre ce qu'il s'est passé.

Nathalie Kosciusko-Morizet : un proche témoigne

Nathalie Kosciusko-Morizet doit faire face à une campagne véritablement rude. Alors qu'elle n'a pas le soutien des dissidents Henri Guaino ou Jean-Pierre Lecoq, la politicienne était déjà en ballotage défavorable. Sur LCI, un bénévole proche de NKM a souhaité revenir sur l'altercation : "j'étais avec Nathalie au moment où il y a eu l'altercation, le ton est monté tout simplement. Et le passant a voulu la frapper au visage, il l'a touché au visage avec un tract. Elle a essayé de se défendre, mais malheureusement elle s'est pris la main dans la tête, et elle a été poussée, elle est tombée au sol", a déclaré le bénévole sur LCI. Sûr de ses propos, il a continué d'expliquer : "on a essayé de lui porter un coup au visage, elle s'en est défendue, le coup n'a pas porté et elle s'est pris sa propre main au visage. Je crois qu'il ne faut pas polémiquer sur la question, il faut respecter ce qu'il s'est passé et espérer qu'elle aille mieux ". Dans son entretien téléphonique, l'homme a confié qu'elle allait bien et qu'elle passait des examens.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people