Politique

Nicolas Sarkozy veut "changer la Constitution" pour interdire le burkini (vidéo)

   / 4  
Burkini : Nicolas Sarkozy veut
1
Burkini : Nicolas Sarkozy veut "changer la Constitution"
L'ancien président de la République était l'invité de RTL lundi matin
2
L'ancien président de la République était l'invité de RTL lundi matin
Nicolas Sarkozy a jugé nécéssaire un changement de la Constitution pour interdire le burkini
3
Nicolas Sarkozy a jugé nécéssaire un changement de la Constitution pour interdire le burkini
Nicolas Sarkozy
4
Nicolas Sarkozy

Invité de RTL lundi matin, Nicolas Sarkozy a été interrogé sur le débat qui agite la politique française depuis une semaine autour du burkini. Pour l’ancien président de la République, un changement de la Constitution est à envisager afin de l’interdire. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le débat sur le burkini est loin d’être terminé. Vendredi pourtant, le Conseil d’Etat s’était prononcé contre les arrêtés anti-burkini pris par certains maires, invalidant l’ordonnance du tribunal administratif de Nice qui les avait validés quelques jours plus tôt. Dans son ordonnance, la plus haute juridiction administrative française précisait notamment que "l’arrêté litigieux a (…) porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle". Quelques heures plus tard à peine, certains maires avaient déjà prévenu qu’ils ne tiendraient pas compte de cette décision.

"Est-ce la société qui s'adapte au droit ou le droit à la société?"

Et si ces arrêtés anti-burkini ont semblé partager au sein-même de la justice, il en va de même dans le monde politique. Pour Bernard Cazeneuve, une loi interdisant le burkini ne ferait que créer d’"irréparables tensions". Pas franchement le même son de cloche du côté de Nicolas Sarkozy, nouveau candidat déclaré à la primaire des Républicains. Pour l’ancien président, "ce qui provoque des tensions c'est l'absence de règles, l'absence d'autorité dans le pays, c'est la chienlit". Problème, une loi sur le burkini serait anticonstitutionnelle. Pas de problème pour Nicolas Sarkozy : "On l'a changée une petite trentaine de fois, ce n'est pas gênant. La question qui est posée: est-ce que c'est la société qui s'adapte au droit, ou le droit à la société ?". Une chose est sûre en tout cas pour le président des Républicains, autoriser le burkini, c’est ouvrir la porte aux dérives : "On va se retrouver dans la situation où celles qui ne porteront pas le burkini seront désignées par leur communauté comme fautives".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people