Politique

Nicolas Sarkozy : Olivier Besancenot prêt à "chourer" son livre en librairie (vidéo)

Nicolas Sarkozy : Olivier Besancenot prêt à "chourer" son livre en librairie (vidéo)

ZAPPING - Nicolas Sarkozy est de retour sous les projecteurs avec "La France pour la vie", un livre où il fait son mea culpa par rapport aux erreurs de son quinquennat. A presque un an de l’élection présidentielle, certains y voient un acte de noblesse, d’autres y voient l’inverse.

Ce n’est pas encore une candidature pour 2017 mais il est bien de retour. Nicolas Sarkozy publie ce lundi "La France pour la vie", l’autocritique de son quinquennat à la tête de l’Etat. L’occasion d’une offensive médiatique passée par une interview dans Sept à huit sur TF1 ce dimanche. En plus de nombreux mea culpa, il a dit qu’il ne serait candidat que si c’est "utile". François Baroin, Président de l’Association des maires de France, a trouvé, dans ce livre, ce qu’il cherchait : "J’ai lu son livre. J’ai trouvé des réponses que j’attendais et que je n’ai pas trouvées dans mes conversations avec lui. J’en ai eu sur toute une série de sujets qui m’ont intéressé et c’est pour ça que je pense qu’il y a une vraie sincérité dans ce livre". De son côté, Thierry Solère, Député Les Républicains des Hauts-de-Seine, semble enchanté de la démarche Nicolas Sarkozy et dit : "C’est bien. Surtout que s’il veut revenir dans la vie politique pour être candidat à la primaire pour l’élection présidentielle qu’il donne lui-même le regard qui est le sien sur l’expérience qu’il a acquise pendant ces 5 ans parce que c’est souvent l’expérience acquise qui permet d’éclairer l’avenir". Il va même jusqu’à le comparer à Steve Jobs : "Est-ce qu’on peut être et avoir été ? Est-ce qu’on peut-être meilleur la seconde fois que la première ? Regardez Steve Jobs : il avait été président d'Apple une première fois, il était parti, il est revenu et c'est la seconde fois qu'il a été meilleur. Est-ce que Nicolas Sarkozy sera le Steve Jobs de la vie politique française ? C'est l'avenir qui le dira".

Olivier Besancenot : "Je ne vais pas le lire"

Olivier Besancenot, membre du NPA, quant à lui, joue la carte de l’humour pour dire tout le mal qu’il pense de l’ancien président de la République : "Je vais l’apprendre par cœur. Mais ce n’est pas exclut que je le choure en librairie si c’est le cas. Je sais, ce n’est pas bien. Non, franchement, je ne vais pas le lire. J’entends ce qui se dit ici et là. J’ai lu son plaidoyer, extraordinaire !". De son côté, Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS en a profité pour le tacler : "On finit par se dire, avec tant de mea culpa, qu'on a bien fait de pas l'élire, on a bien fait de pas faire en sorte qu'il se succède à lui-même. Il le dit, qu'il avait fait tant d'erreurs qu'il ne méritait pas ce poste. On va voir quelles seront les propositions qui seront le siennes, mais je vois que dans ce qui est amorcé, on est très à droite".

Réagissez à l'actu people