Politique

Nicolas Sarkozy contre les menus de substitution, il propose "une double ration de frites" (Vidéo)

Nicolas Sarkozy contre les menus de substitution, il propose "une double ration de frites" (Vidéo)

Ce lundi 7 novembre, Nicolas Sarkozy était en campagne pour la primaire de la Droite à Neuilly. Et l’ancien président de la République a décidé de réaffirmer son opposition aux menus de substitution pour les élèves qui ne mangent pas de porc. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis plusieurs mois, Nicolas Sarkozy le clame haut et fort, il est contre les menus sans porc dans les cantines scolaires. Alors qu’il y a quelques mois le maire de Chalon-sur-Saône a décidé de supprimer le menu de substitution quand du porc est servi dans les écoles de la commune, il a reçu le soutien de l’ancien président de la république : "Je suis opposé aux repas de substitution. Je soutiens la décision du maire: si vous voulez que vos enfants aient des habitudes alimentaires en fonction de leur confession, vous allez dans un établissement privé confessionnel. La République est laïque", avait-il déclaré en direct sur le plateau du JT de TF1. Et ce lundi 7 novembre, Nicolas Sarkozy est de nouveau revenu sur ce sujet lors d’un meeting à Neuilly-sur-Seine.

"Le même menu pour tout le monde"

Face à la foule, Nicolas Sarkozy a réaffirmé qu’il était contre les menus de substitution  : "Je n'accepte pas dans nos écoles qu'il y ait des tables de juifs et des tables de musulmans. Et si dans sa famille on ne mange pas de porc, et bien le jour où à la cantine il y a des frites avec une tranche de jambon, et bien le petit il ne prend pas de tranche de jambon. Il prendra une double ration de frites", a-t-il lâché avant de conclure : "C'est la République. La même règle et le même menu pour tout le monde. C'est ça la République. Je sens monter un ras-le-bol généralisé d'une France silencieuse, pourtant majoritaire, qui n'en peut plus d'entendre ce qu'elle entend à longueur de radio et de voir ce qu'elle voit à longueur d'émission de télévision".   

 

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people