Politique

Nicolas Sarkozy : Charline Vanhoenacker le ridiculise en direct en parlant de Paul Bismuth (Vidéo)

   / 5  
Nicolas Sarkozy moqué par Charline Vanhoenacker dans l'Emission Politique
1
Nicolas Sarkozy moqué par Charline Vanhoenacker dans l'Emission Politique
Nicolas Sarkozy dans
2
Nicolas Sarkozy dans "L'Emission Politique"
Nicolas Sarkozy face à Charline Vanhoenacker
3
Nicolas Sarkozy face à Charline Vanhoenacker
Nicolas Sarkozy
4
Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy dans C à Vous
5
Nicolas Sarkozy dans C à Vous

Jeudi soir, Nicolas Sarkozy était l’invité du nouveau programme de "France 2", "L’Emission Politique", présenté par Lé Salamé et David Pujadas. Et après avoir répondu aux questions des journalistes, l’ancien Chef de l’Etat a fait face à l'humoriste belge, Charline Vanhoenacker. Et cette dernière n’a pas hésité à lui rentrer dedans avec des sujets qui fâchent. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Nicolas Sarkozy n’a pas impressionné la chroniqueuse et humoriste belge, Charline Vanhoenacker sur le plateau de "L’Emission Politique", présentée par Léa Salamé et David Pujadas. En effet, après avoir répondu aux questions des journalistes, Nicolas Sarkozy a fait face à celle qui officie sur "France Inter". Et Charline Vanhoenacker n’a pas hésité à aborder avec humour des sujets sensibles. "Ne vous en faites pas, Elise Lucet a été placée en confinement en sous-sol, elle ne vous embêtera pas", a-t-elle lancé faisant référence à l'affaire du reportage sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy que "France 2" n'a pas pu diffuser.

"On ne peut plus vous joindre sur le numéro de Paul Bismuth ?"

Puis, l‘humoriste a évoqué ses adversaires pour la primaire de la droite. "Devant des images d'archives, vous avez dit que François Fillon avait l'air heureux. Vous avez eu l'élégance de ne pas ajouter qu'à l'époque, Alain Juppé avait des cheveux, et j'ai trouvé ça très classe !". Charline Vanhoenacker a ensuite fait référence à un personnage rendu célèbre par Nicolas Sarkozy. "Vous avez dit : 'Je ne suis pas binaire'. Est-ce que ça veut dire qu'on ne peut plus vous joindre sur le numéro de Paul Bismuth ?". Paul Bismuth est le surnom emprunté par Nicolas Sarkozy lors de ses échanges avec son avocat concernant l’affaire Bettencourt. Et de conclure : "On a reçu votre facture pour l'émission, franchement c'est salé !".

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people