Politique

Nicolas Dupont-Aignan et les "casseurs de Christophe Castaner", l'étonnante accusation (vidéo)

Nicolas Dupont-Aignan et les "casseurs de Christophe Castaner", l'étonnante accusation (vidéo)

Mardi 4 décembre dans "Quotidien", les équipes ont diffusé une interview de Nicolas Dupont-Aignan. Ce dernier accuse Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, d'avoir commandité le pillage de l'Arc de Triomphe. Une séquence étonnante à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

C'est peut-être l'image la plus marquante des violentes manifestations de samedi à Paris, hormis les voitures incendiées : des individus se sont introduits dans l'Arc de Triomphe en plein coeur de la manifestation. Ils ont saccagé l'intérieur du monument historique qui fait office de musée, détruisant notamment une statue de Marianne. Des images qui ont scandalisé la France entière, et surtout la classe politique. Des casseurs qui sont depuis devenus les ennemis public numéro 1, en tant qu'image d'une manifestation qui dérive complètement. Pourtant, certains personnages politiques estiment toujours que la violence de la manifestation a été complètement fabriquée par l'Etat pour dissimuler le message envoyé par les Gilets jaunes.

"Ce sont les petits casseurs de monsieur Castaner"

C'est le cas notamment de Nicolas Dupont-Aignan. Candidat à l'élection présidentielle de 2017 avant de s'allier à... Marine Le Pen au second tour, le député de l'Essonne a sorti une étrange accusation au micro de "Quotidien" hier soir. Alors que Paul Larrouturou l'interrogeait sur les casseurs, ce dernier a accusé le ministre de l'Intérieur de les avoir engagés : "Ce sont les petits casseurs de monsieur Castaner" qui ont endommagé l'Arc de Triomphe a-t-il lancé au micro du journaliste. Il a insisté sur son propos. Le tout après avoir déclaré que la séquence des Gilets jaunes défendant la tombe du Soldat inconnu n'était pas passée à la télévision... ce qui n'est évidemment pas le cas, puisque la scène a fait le tour des journaux télévisés samedi soir et dimanche dans la journée.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people