Politique

Najat Vallaud-Belkacem énervée par les rumeurs sur Manuel Valls, elle pousse un coup de gueule ! (Vidéo)

Najat Vallaud-Belkacem énervée par les rumeurs sur Manuel Valls, elle pousse un coup de gueule ! (Vidéo)

Alors que depuis quelques jours les rumeurs selon lesquelles Manuel Valls serait sur le départ circulent, Najat Vallaud-Belkacem a réagi au micro de France Info. La ministre de l’Éducation nationale a d'ailleurs tenu à pousser un petit coup de gueule. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis l'annonce de la réforme du travail, le gouvernement est en pleine effervescence alors que la France se prépare à une journée de contestation ce mercredi 9 mars. Et c'est Manuel Valls qui a pris à bras le corps ce dossier pour le moins épineux. Mais depuis quelques jours, le premier ministre est visé par des rumeurs selon lesquelles il aurait fait du chantage lors d'un dîner secret entre ministre. Selon les informations de nos confrères du Figaro, Manuel Valls aurait convié le 26 février dernier plusieurs ministres pour un dîner à l'Hôtel de Clermont, et aurait confié qu'il souhaitait plus de soutien et d'implication de la part de François Hollande dans les réformes portées par le gouvernement, sinon il serait prêt à quitter Matignon. Une rumeur largement reprise dans la presse cette semaine.

 

Les rumeurs ? "Des bruits de chiottes"

 

Invitée sur France Info ce mardi 8 mars, Najat Vallaud-Belkacem a tenu à démentir ces rumeurs, et a poussé un coup de gueule : "Qu'il y ait des rendez-vous entre ministres, à plusieurs ministres, pour discuter de la politique gouvernementale, ça devrait rassurer tout le monde, n'est-ce pas ? Pour le reste, moi, ça fait bientôt vingt ans que je fais de la politique, je ne me suis jamais prêtée aux bruits de chiottes qui consistent à raconter des choses". Visiblement surpris, Guy Birenbaum relance alors la ministre notamment sur son terme de "bruits de chiottes" : "C'est ça ! des mots qui consistent à raconter des choses qui n'ont pas à être racontées. Je vous incite à inviter sur votre plateau celui ou celle qui a raconté cela pour qu'il puisse en dire d'avantage". Najat Vallaud-Belkacem a conclu cette polémique en estimant qu'il y avait "des mobilisations, des jeunes qui s'inquiètent pour leur avenir, une loi Travail préparée par une ministre qui la porte avec beaucoup de pugnacité, des partenaires sociaux reçus en ce moment. Les Français ont besoin d'avoir en face d'eux un gouvernement solidaire, solide, et n'ont pas besoin de ce genre de récits, ce n'est pas ça la politique"

Réagissez à l'actu people