Politique

Nadine Morano : "Je me fous du Front National, qu'on ne me parle pas de Marine Le Pen !"

Nadine Morano : "Je me fous du Front National, qu'on ne me parle pas de Marine Le Pen !"

La polémique autour des propos de Nadine Morano sur la France "pays de race blanche" n'en finit plus. Attaquée de toute part, l'eurodéputée s'est défendue ce mardi 6 octobre sur le plateau des 4 vérités de Roland Sicard sur France 2. L'ancienne ministre a notamment expliqué qu'elle ne voulait pas être associée à Marine Le Pen et à son parti, le Front National.

Depuis ses déclarations sur la France "pays de race blanche" sur le plateau d'On n'est pas couché, Nadine Morano est attaquée de toute part, que ce soit par ses adversaires ou par les cadre de sa famille politique, Les Républicains. L'eurodéputée était ce mardi 6 octobre l'invitée politique de Roland Sicard dans Les 4 vérités sur France 2. L'occasion pour elle de répondre à ses détracteurs, tout en maintenant ses propos. "Je ne retire rien. On a essayé de faire des sous-entendus à mes propos, on a essayé de les manipuler, de les détourner. J'ai 'la France est un pays de race blanche', je n'ai pas dit les Français sont de race blanche. Je sais qe la communauté nationale est composée de tous ses habitants, quelque soit leur couleur de peau, leur origine, leur histoire, leur croyance ou leur non-croyance d'ailleurs. [...] Il y a des sujets graves. Il y a nos compatriotes qui souffrent des dramatiques intempéries dans les Alpes-Maritimes. Vous croyez que nous n'avons pas d'autres choses à régler chez Les Républicains que de venir me lyncher parce que j'ai dit une évidence ?! Une évidence de bon sens !" s'est ainsi exaclamé l'ancienne ministre.

"Je me fous du Front National !"

Le journaliste a alors interrogé Nadine Morano sur ce que plusieurs cadres du parti de Nicolas Sarkozy, comme des socialistes qualifient de rapprochement entre elle et le Front National. Mais, l'eurodéputée de 51 ans affirme qu'elle refuse d'être associée au parti d'extrême droite. "Mais je me moque du Front National. Je me fous du Front National. Vous voyez ce que je veux dire ? Ce qui m'intéresse, ce sont les français. Ce sont les français à qui on ne parle plus, de responsabilité, de droit, de devoir, de patriotisme, de drapeau... Tous ceux qui sont dans leur territoire  et qui se sentent abandonnés ! Qu'on ne me parle pas de Marine Le Pen ! Je sais que c'est une obsession dans ma famille politique, qu'on la laisse, qu'on ne parle pas de cette personnalité ! Moi je veux parler du fond, des problèmes de fond ! Pourquoi est-ce qu'aujourd'hui ce parti politique extrême remporte des adhésions alors qu'il prône le retour en arrière de plus de 40 ans, le retour au franc, la fermeture des frontières, le repli sur soi... Moi je suis une européenne convaincue ! Je crois à cette Europe qui est une grande idée mais je ne crois pas à une Europe qui est fermée. Donc, je n'ai rien à voir avec cela, mais je crois que les français on ne leur parle plus. On a besoin de leur dire la vérité, et la vérité dérange" s'est insurgée Nadine Morano ce mardi 6 octobre.

Réagissez à l'actu people