Politique

Nadine Morano inquiète face à Jean-Jacques Bourdin : "J'ai peur d'avoir un blanc"

Nadine Morano inquiète face à Jean-Jacques Bourdin : "J'ai peur d'avoir un blanc"

Ce lundi, Nadine Morano était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. L'ancienne ministre est bien sûr revenue sur la polémique autour de ses propos sur la France "pays de race blanche", mais aussi notamment sur la crise migratoire ou encore le 45e anniversaire de la mort du Général de Gaulle. L'eurodéputée n'était pas rassurée face à Jean-Jacques Bourdin, elle a expliqué qu'elle avait peur de commettre elle aussi une bourde, comme l'a fait Myriam El Khomri quelques jours plus tôt. Une séquence à (re) découvrir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le samedi 26 septembre dernier, Nadine Morano se retrouvait au coeur d'un énorme bad buzz suite à ses déclarations sur la France "pays de race blanche" sur le plateau de l'émission On n'est pas couché présentée par Laurent Ruquier. "La France est un pays aux racines Judéo-Chrétienne. La France est un pays de race blanche dans laquelle on accueille des personnes étrangères comme le disait le général De Gaulle, mais c’est comme ça (...) La France est judéo-chrétienne dans ses racines (...) et je n’ai pas envie que la France devienne musulmane car dans ce cas ce ne serait plus la France. J’ai envie que la France reste la France" expliquait-elle ainsi. Les propos de l'ancienne ministre avaient alors provoqué un véritable tollé et lui avaient valu de voir son investitute aux régionales lui être retirée.

"Tout le monde a peur maintenant !"

Invitée ce lundi 9 novembre de Jean-Jacques Bourdin au micro de BFMTV et RMC, Nadine Morano a expliqué une fois de plus qu'elle assumait totalement ses propos, insistant sur le fait qu'elle ne faisait que reprendre des déclarations du Général de Gaulle. Mais, au tout début de l'émission, l'eurodéputée a eu peur de dire une bêtise. La raison ? Elle n'avait pas envie de se faire remarquer en faisant une bourde en répondant à une question du journaliste à l'instar de Myriam El Khomri. Quelques jours plus tôt, la ministre du Travail s'était fait remarquer en faisant une erreur sur le nombre de renouvelle autorisé d'un CDD. Alors que certains pointaient du doigt Jean-Jacques Bourdin et ses "questions pièges", d'autres critiquaient vivement Myriam El Khomri estimant que son erreur était inexcusable.

Lorsque Jean-Jacques Bourdin a annoncé ce matin que le Général de Gaulle est décédé il y a "40 ans" jour pour jour, Nadine Morano l'a alors repris, en expliquant que cela faisait 45 ans et non pas 40. Mais, elle a été prise par la peur de faire elle aussi une bourde sur un sujet qu'elle veut maîtriser en tant que gaulliste. "J'ai peur. Tout le monde a peur maintenant ! De se dire 'Est-ce que je  vais avoir un blanc dans cette émission ?' Vous savez qu'après on se pose la question." Jean-Jacques Bourdin l(a alors rassurée "Il arrive que je me trompe, et si je me trompe je dis 'Je me suis trompé.' " "D'accord, répond alors Nadine Morano, Si j'ai un blanc, je me dis aussi 'J'ai eu un blanc'."

Réagissez à l'actu people