Politique

Montpellier : Un élu ex-FN décroche et enterre un drapeau LGBT devant l'hôtel de ville (Vidéo)

   / 5  
Montpellier : Un élu ex-FN décroche et enterre un drapeau LGBT devant l'hôtel de ville
1
Montpellier : Un élu ex-FN décroche et enterre un drapeau LGBT devant l'hôtel de ville
Un élu ex-FN décroche un drapeau LGBT devant la mairie de Montpellier
2
Un élu ex-FN décroche un drapeau LGBT devant la mairie de Montpellier
Djamel Boumaaz est ancien membre du FN
3
Djamel Boumaaz est ancien membre du FN
Armé d'une pelle il a tenté d'enterrer le drapeau arc-en-ciel
4
Armé d'une pelle il a tenté d'enterrer le drapeau arc-en-ciel
Il a finalement camouflé le drapeau sous de l'herbe
5
Il a finalement camouflé le drapeau sous de l'herbe

Hissé devant l’hôtel de ville de Montpellier à l’occasion de la Journée de lutte contre l’homophobie le mardi 17 mai, le drapeau LGBT n’aura pas flotté longtemps dans le ciel montpelliérain. En effet, mercredi, Djamel Boumaaz, élu au conseil municipal sur une liste Front national (parti qu'il a depuis quitté), est venu décrocher puis a tenté d’enterrer ce symbole arc-en-ciel. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Mardi 17 mai, à l’occasion de la Journée de lutte contre l’homophonie, le maire de Montpellier Philippe Saurel a décidé de hisser devant l’hôtel de ville un drapeau LGBT. Mais cette initiative n’a pas été du goût de tout le monde et notamment de Djamel Boumaaz, élu au conseil municipal sur une liste Front national (parti qu'il a depuis quitté). En effet, le mercredi, cette homme est venu décrocher et a tenté sans trop de réussite d'enterrer ce drapeau arc-en-ciel. "C'est pour alerter l'opinion publique sur le lobby LGBT, sur ce qui se passe à la mairie de Montpellier. Ces lobbies sont en train d'infiltrer nos institutions, nos collectivités, nos écoles et bientôt nos crèches, a-t-il lancé devant une caméra de nos confrères du "Midi-Libre" qui révèlent cette information.

"Ces lobbies sont en train d'infiltrer nos institutions"

Puis, il a ajouté : "J'invite le maire à retrouver ici son drapeau, qui certes n'est pas enterré mais camouflé, et surtout bien à sa place". Bien évidemment, Philippe Saurel, le maire montpelliérain, a immédiatement  réagi.  "Aujourd'hui, Monsieur Boumaaz  a démâté le Rainbow Flag que nous avions hissé hier sur le fronton de l'Hôtel de Ville de Montpellier à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Je condamne fermement cet acte d'intolérance et réaffirme que les manœuvres d'intimidation ne viendront pas ébranler mon engagement en faveur de la lutte pour l'égalité des droits". Le drapeau a depuis retrouvé sa place devant la mairie.  

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people