Politique

Martine Aubry émue, elle annonce l'annulation de la braderie de Lille (Vidéo)

   / 5  
La braderie de Lille annulée
1
La braderie de Lille annulée
Martine Aubry, maire de Lille
2
Martine Aubry, maire de Lille
Martine Aubry lève le voile sur sa décision
3
Martine Aubry lève le voile sur sa décision
Le service de sécurité est trop léger
4
Le service de sécurité est trop léger
Martine Aubry parle avec émotion
5
Martine Aubry parle avec émotion

Après des mois de doute, la maire de Lille vient d'annoncer dans une conférence de presse que la braderie de Lille n'aura pas lieu les 3 et 4 septembre prochains en raison de la menace terroriste. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Ces deux dernières années n'ont pas été faciles pour la France qui est victime de nombreux attentats. Celui de Nice a gâché la célébration du 14 juillet et toute la presse se demande si les mesures de sécurités ont été suffisantes. Alors que les familles des victimes pleurent leurs proches, les policiers se déchirent. La cheffe de la vidéosurveillance accuse le ministère de l'intérieur de harcèlement ; une histoire qui a agité la toile. Non Stop Zapping vous dévoilait ainsi les déclarations de celle qui a lancé cette polémique quelques jours après les attentats de Nice.

La braderie de Lille 2016 annulée

La braderie de Lille est attendue par tous les Lillois et les touristes du monde entier. Comment organiser un tel événement tout en mettant en place un véritable système de sécurité ? La presse se rappelle encore de la marche blanche en mémoire aux victimes des attentats de Nice qui avait rassemblé 80 personnes. Ce vendredi 5 août, le préfet de région, Michel Lalande et Martine Aubry, la maire de Lille a organisé une conférence de presse afin d'évoquer cette fête qui aura lieu les 3 et 4 septembre prochains. Alors que la maire fait la liste des mesures de sécurité, elle déclare en fin de conférence que la braderie de Lille sera annulée cette année. Émue, elle explique ainsi aux journalistes : "C'est un déchirement de prendre cette décision […] Si un enfant est mort, je m'en voudrai toute ma vie […] je ne veut prendre aucun risque".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people