Politique

Marion Maréchal-Le Pen : "Si nous ne tuons pas l’islamisme, c’est lui qui nous tuera" (vidéo)

   / 4  
L'allocution guerrière de Marion Maréchal-Le Pen après l'attentat de Nice
1
L'allocution guerrière de Marion Maréchal-Le Pen après l'attentat de Nice
Marion Maréchal-Le Pen a publié une allocution filmée sur sa page YouTube après l'attentat de Nice
2
Marion Maréchal-Le Pen a publié une allocution filmée sur sa page YouTube après l'attentat de Nice
La députée FN du Vaucluse a pointé du doigt la responsabilité de la droite et de la gauche dans l'attentat de Nice
3
La députée FN du Vaucluse a pointé du doigt la responsabilité de la droite et de la gauche dans l'attentat de Nice
La petite-fille de Jean-Marine Le Pen a également appelé à tuer l'islamisme, avant que celui-ci ne nous tue
4
La petite-fille de Jean-Marine Le Pen a également appelé à tuer l'islamisme, avant que celui-ci ne nous tue

Marion Maréchal-Le Pen a réagi samedi à l’attentat de Nice dans une vidéo publiée sur son compte YouTube. La députée du Vaucluse a appelé à tuer l’islamisme et a fustigé la gauche comme la droite pendant plusieurs minutes. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Deux jours après l’attentat de Nice qui a coûté la vie à 84 personnes sur la Promenade des Anglais, Marion Maréchal-Le Pen est montée au créneau dans une allocution filmée publiée sur son compte YouTube : "Chers compatriotes, l’islamisme a encore frappé" constate la députée FN du Vaucluse en préambule avant d’adopter un ton guerrier, "Il n’est plus l’heure des marches blanches, des bougies, des ‘je suis Nice’, l’histoire dorénavant  s’écrira en ces termes : si nous ne tuons pas l'islamisme, c'est l’islamisme qui nous tuera". Des propos pas forcément très éloignés de ceux tenus par les différents responsables politiques qui assurent depuis plusieurs mois que la France est en guerre contre le terrorisme.

"Il n'y a pas de neutralité possible"

Mais contrairement aux élus de gauche ou de droite, celle qui avait déjà tenu des propos chocs après les attentats du 13 novembre appelle dans la population française à faire un choix dans son allocution : "Lorsqu’un ennemi nous déclare la guerre, il n’y a pas de neutralité possible. Soit vous êtes avec nous contre l’islamisme, soit vous êtes contre nous avec l’islamisme. Ceux qui choisissent le statut quo, l’immobilisme, ou le silence, deviennent de fait les complices de nos ennemis" assène-t-elle avant de dénoncer ouvertement la responsabilité de la droite et de la gauche dans ce nouvel attentat sanglant : "Qui est responsable ?" s’interroge-t-elle, "Avant tous ces terroristes bien sûr (…) mais les responsables sont aussi ceux qui laissent entrer illégalement en France chaque année l’équivalent de la ville de Bordeaux en nombre d’immigrés. Par cette politique complètement folle, le gouvernement socialiste de Manuel Valls et ceux qui l’ont précédé ont condamné toute possibilité d’assimilation".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people