Politique

Marion Maréchal-Le Pen : "l’avortement est un drame" (vidéo)

Marion Maréchal-Le Pen : "l’avortement est un drame" (vidéo)

Dans une interview accordée à Natacha Polony dans le cadre de son émission "Polonium" diffusée sur Paris Première le mercredi soir, Marion Maréchal-Le Pen est revenue sur l’avortement et sa proposition de stopper son remboursement intégral. Non Stop Zapping vous propose de revoir cette séquence.

L’avortement est revenu au cœur des débats dans notre société après sa dépénalisation en 1971 grâce à la loi Simone Veil. Après Donald Trump et sa proposition de revenir sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis ou encore François Fillon, candidat des Républicains mal en point dans cette campagne présidentielle, qui s’était déclaré  "personnellement contre l’avortement", c’est pourtant Marion Maréchal-Le Pen qui a relancé le débat en France. Au cours de l’interview, Natacha Polony revient alors sur la proposition surprenante de la candidate. Pour la jeune femme de 27 ans, il faut remettre en question le remboursement intégral et illimité des avortements pour "éviter ceux de confort."

"J'ai eu la chance d'échapper à cela"

"Je fais la distinction avec ce que je pense. Intimement, je trouve d’ailleurs que l’avortement est un drame" lâche la nièce de Marine Le Pen. Elle se confie alors sur son rapport particulier avec ce sujet : "J'ai un rapport très personnel à cette histoire (...) J'ai eu la chance d'échapper à cela (à l'avortement), je suis un accident comme on dit ça joliment. J’ai été adopté par mon père derrière." Et même si elle ne se "permettrait pas d’interdire l’avortement", l’élue FN maintient cette proposition de "dérembourser" l’avortement : "Je ne suis pas d’accord avec ça, je parle du remboursement illimité, le fait qu’aujourd’hui une femme puisse avorter à titre illimité"
Pour elle, il faut responsabiliser les femmes et ne pas imposer ce coût aux contribuables français : "Je dénonce une forme de banalisation, ce qui ne veut pas dire pour autant que je souhaite interdire la chose légalement ou moralement. Je pense que les femmes ne sont pas des enfants et je ne crois pas qu’il y aurait un droit comme ça illimité, intouchable à vouloir être remboursé par l’impôt des Français." Recadrée par Natacha Polony, les deux femmes sont d'accord sur un point : celui ne pas être en accord sur ce sujet !

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people