Politique

Marine Le Pen : une campagne trop "dédiabolisée" selon Jean-Marie Le Pen, son père (vidéo)

Marine Le Pen : une campagne trop "dédiabolisée" selon Jean-Marie Le Pen, son père (vidéo)

Qualifiée pour le second tour en récoltant près de 21 % des voix, Marine Le Pen attaque la dernière ligne droite de sa campagne présidentielle. Dans "C à Vous", Patrick Cohen est revenu sur les critiques de Jean-Marie Le Pen à l’encontre de sa fille. Non Stop Zapping vous donne plus de détails.

C’est un des feuilletons qui a marqué la vie politique française. La passe d’arme du Front National entre Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine ne s’est pas passée exactement comme prévu. La dynastie Le Pen a connu quelques difficultés dans la passation de pouvoir en août 2015. Jean-Marie Le Pen évincé du pouvoir décisionnel du parti d’extrême droite par sa propre fille, n’a jamais réusi à lui pardonner. Malgré une qualification au second tour, le camp des Frontistes est apparu un peu "déçu" par cette seconde place derrière le candidat d’En Marche Emmanuel Macron. Dans "C à Vous", l’équipe d’Anne Sophie Lapix recevait des analystes politiques pour débriefer de ce premier tour, encore très incertain à quelques minutes des résultats. Face à Jean-Michel Apathie, Alix Bouilhaguet et Antonin André, Patrick Cohen a tenu à revenir sur les propos très critiques de Jean-Marie Le Pen au micro de France 2.

Pour Jean-Marie Le Pen, Marine aurait "pu en faire plus" sur l’immigration

Selon lui, cette campagne présidentielle aurait pu être : "Plus énergique, moins dédiabolisée si vous voulez, elle aurait eu plus d’impact ! Mais ça, c’est mon point de vue personnel !", confie ce grand-père de quatre-vingt-huit ans. Quant à savoir si Marine Le Pen a assez parlé d’immigration, l’ancienne personnalité politique estime que non. "Non, à mon avis elle aurait pu en faire plus" s'insurge le père de la candidate. Pour sa victoire, Jean-Marie Le Pen confie avoir "envoyé un petit message qui disait : 'Bravo Marine ! Mais le plus dur reste à faire’". L’ancien candidat à la présidentielle en sait quelque chose.
Souvenons-nous en 2002, Jean-Marie Le Pen était arrivé au second tour face à Jacques Chirac éliminant Lionel Jospin, candidat du Parti Socialiste. Le candidat d’extrême droite s’était incliné contre le président du RPR à l’époque, aujourd’hui appelé Les Républicains, qui avait récolté 83 % des suffrages. Une victoire écrasante dûe au rassemblement de l'ensemble de la classe politique derrière le pacte républicain. Alors que Jean-Marie Le Pen confiait que sa fille n'avait pas répondu à son message, cette situation témoigne des relations tendues entre les deux.  Suite à ces propos chocs, c'est un silence gênant qui se répand en plateau. Les journalistes politiques invités sur le plateau de "C à Vous" sont restés sans voix.

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people