Politique

Marine Le Pen : un groupe de nazis repéré à son meeting dans la Somme (Vidéo)

Marine Le Pen : un groupe de nazis repéré à son meeting dans la Somme (Vidéo)

L’équipe de "La Nouvelle Edition" sur "C8", présentée par Daphné Bürki a mis en lumière une scène troublante. Jeudi, les journalistes de l’émission ont assisté au dernier meeting de Marine Le Pen à Ennemain dans la Somme. Dans la foule, ils ont remarqué un groupe d’hommes arborant des signes nazis. Séquence et explications sur Non Stop Zapping

C’était une remise en marche difficile pour Marine Le Pen, au lendemain de son débat d’entre-deux-tours face à Emmanuel Macron, mercredi soir. À Ennemain, un petit village de 230 habitants dans la Somme, la candidate frontiste avait choisi de tenir son dernier meeting, jeudi soir. Pour elle, il était important de venir au contact de "la France de nos campagnes". Dans le village, Marine Le Pen a brassé environ 35% des voix au premier tour. C’était donc tout naturellement qu’elle fut accueillie sur scène, aux alentours de 19h, sous les "Marine présidente !" Mais dans la foule, les journalistes de "La Nouvelle Edition" ont repéré quelques sympathisants qui pourraient fortement nuire à l’image de Marine Le Pen.

Mauvaises fréquentations

Il s’agissait donc d’un groupe de jeunes hommes, qui portaient chacun un blouson plutôt troublant. La journaliste de "La Nouvelle Edition" explique alors : "sur ce blouson un écusson, c’est le signe 88. Pour ceux qui ne savent pas, 88 c’est un code pour Heil Hitler." Daphné Bürki a tenu à synthétiser : "c’est un signe nazi tout simplement qui se retrouvait dans la foule de ce meeting." Sur les images, le service d’ordre de Marine Le Pen s’est alors rendu compte de la présence de ce groupe de jeunes et les a immédiatement fait sortir du meeting. Si la situation peut paraître choquante, elle n’est malheureusement pas étrangère au Front national. Déjà l’année dernière, des propos purement racistes de certains sympathisants de Jean-Marie Le Pen, lors de son discours du 1er mai, avaient été rendu publics par "La Nouvelle Edition". Des militants aux idées dangereuses qui écorchent un peu plus l’image du Front national, et de sa présidente Marine Le Pen.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people