Politique

Marine Le Pen tacle Emmanuel Macron après la polémique kwassa-kwassa (vidéo)

Marine Le Pen tacle Emmanuel Macron après la polémique kwassa-kwassa (vidéo)

Samedi 3 juin, Emmanuel Macron a connu la première petite polémique de son mandat : une blague sur les réfugiés Comoriens qui est très mal passée lors d'une visite en Bretagne. Dimanche sur France 3, Marine Le Pen a sévèrement taclé le président de la République sur ses paroles. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La blague avait jeté un froid : samedi dernier, en visite à Etel en Bretagne, le président de la République Emmanuel Macron avait ironisé sur les réfugiés Comoriens. Il avait évoqué les bateaux de l'Océan Indien, appelés les "kwassa-kwassa", détournés par les habitants des Comores pour rejoindre Mayotte. Et la blague avait eu un goût amer : "Ah non ! C'est à Mayotte qu'il y a des kwassa-kwassa ! Mais le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien. C'est différent !" avait-il lancé. Une polémique qui a beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux, beaucoup de personnes considérant qu'il s'agissait de la première gaffe d'Emmanuel Macron depuis son élection du mois dernier. Et évidemment, sa première opposante Marine Le Pen ne pouvait pas passer à côté d'une telle opportunité de tacle le président.

"Lui qui est président de la République ne devrait pas en rire"

Invitée sur le plateau de "Dimanche en politique" sur France 3, la présidente du Front national en a profité pour critiquer l'attitude d'Emmanuel Macron : "Il faut d'abord apprendre au président de la République que quand on parle d'êtres humains, on dit pas "du Comorien", on dit "des comoriens". Ça déjà ce serait la première chose." Puis a rajouté : "Deuxièmement, ça le fait rire, la situation. Moi, ça ne me fait pas rire. Pas seulement parce que des gens y perdent la vie, mais aussi parce qu'il y a des compatriotes français, les Mahorais, qui vivent une situation infernale, qui vivent un véritable cauchemar, qui sont submergés par l'immigration clandestine, qui sont donc confrontés à une insécurité absolument dramatique qui fait qu'ils ne peuvent plus sortir le soir, il y a quasiment une impossibilité à pouvoir vivre normalement à Mayotte. Et lui qui est président de la République ne devrait pas en rire, il devrait régler le problème et le régler d'urgence. Parce que quand il y a une telle souffrance de la part de compatriotes français, ça devrait l'interpeller." Marine Le Pen rappelle à tous qu'elle ne mâche pas ses mots.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people