Politique

Marine Le Pen se fait chahuter par des manifestants au Québec (Vidéo)

Marine Le Pen se fait chahuter par des manifestants au Québec (Vidéo)

Actuellement Marine Le Pen est au Canada pour un voyage qui doit durer six jours. Et dimanche, alors qu’elle s’est rendue dans la ville de Québec pour y donner une conférence de presse, elle s’est fait chahuter par des manifestants pas très contents de voir la présidente du Front National chez eux. Une séquence que Non Stop Zapping vous propose de retrouver sur son site.

Marine Le Pen est actuellement au Canada où elle doit rejoindre une mission économique du Parlement européen qui l'amènera notamment à visiter une usine Bombardier, rencontrer des représentants de chambres de commerce et à s’entretenir Pierre Marc Johnson, le négociateur en chef pour le Québec de l'Accord de libre-échange avec l'Europe. La présidente du Front National en a profité aussi pour mettre en garde les autorités canadiennes contre les migrants. "Faire venir des dizaines de milliers de personnes, comme nous l'avons fait en France, quand nous n'avons rien à offrir, nous n'avons pas d'emplois, nous avons sept millions de chômeurs, nous avons neuf millions de pauvres, nous avons un million et demi de Français qui attendent un logement social (...) On lance un signal d'accueil mais dans quelles conditions accueille-t-on ces gens, pour les mettre dans des bidonvilles à Calais ?".

"J’ai vu tout le monde partir en bonne forme"

Pour autant son voyage n’est pas de tout repos. En effet, alors qu’elle devait tenir une conférence de presse dimanche à l’occasion de la journée internationale de la Francophonie dans un hôtel de Québec, elle s’est fait prendre à partie par des manifestants qui scandaient : "FN, fachos, tolérance zéro!". Des coups ont même été échangés entre ses gardes du corps et ses opposants. "Ces gens qui ne sont pas invités arrivent brutalement, font acte de violence, hurlent dans une conférence de presse, m’insultent copieusement et vous considérez qu’il faut quoi, que je leur offre un café peut-être ?", a-t- lancé en revanant sur ces incidents. Elle n’a pas condamné non plus la violence de son service de sécurité. "J’ai vu tout le monde partir en bonne forme, croyez-moi".

Réagissez à l'actu people