Politique

Marine Le Pen plagie des extraits d’un discours de François Fillon (Vidéo)

Marine Le Pen plagie des extraits d’un discours de François Fillon (Vidéo)

Marine Le Pen tenait le 1er mai, son deuxième meeting d’entre-deux tours, à Villepinte. Et pour son discours la candidate ne s’est pas gênée pour récupérer des passages de l’allocution tenue par François Fillon en avril dernier. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Nouveau scandale pour le Front National. Alors qu’elle donnait un important discours avant le second tour de la présidentielle, le 1er mai dernier, la présidente du Front National a tout simplement plagié des extraits d’une ancienne allocution de François Fillon. En effet, l’adversaire d’Emmanuel Macron a repris mot pour mot de longs passages d’une déclaration faite par le candidat des Républicains le 15 avril dernier au Puy-en-Velay. Les soutiens de François Fillon se sont très vite aperçus de la supercherie et l’ont dénoncée sur les réseaux sociaux. Rapidement, un montage montrant la similitude entre les deux discours a été réalisé par le compte Ridicule TV puis massivement relayé.

Du mot pour mot

On y voit la frontiste reprendre les mêmes mots que le candidat de droite pour louer la position géographie de l’Hexagone : "Les frontières terrestres : les Pyrénées, qui engagent la France dans cet immense ensemble qu’est le monde hispanique et latin. Nos Alpes, qui nous ouvrent vers l’Italie notre sœur et, au-delà, l’Europe centrale, balkanique et orientale". Mêmes phrases également au sujet de la vigueur de la langue française : "Si l'on apprend notre langue, quelquefois à grand prix, en Argentine ou en Pologne, s'il existe des listes d'attente pour s'inscrire a l'Alliance française de Shanghaï, de Tokyo, de Mexico, ou bien au lycée français de Rabat ou de Rome, si Paris est la première destination touristique mondiale, c'est que la France est autre chose et bien plus qu'une puissance industrielle, agricole ou militaire". Interrogé sur ce scandale, Florian Philippot a assuré qu’il s’agissait d’un "clin d’œil assumé à un bref passage touchant d’un discours sur la France" de la part d’une "candidate de rassemblement qui montre qu’elle n’est pas sectaire"... Ça nous laisse perplexes. 

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people