Politique

Marine Le Pen : "Moi au pouvoir, tout sera fait contre le terrorisme islamiste" (vidéo)

   / 4  
Marine Le Pen :
1
Marine Le Pen : "Moi au pouvoir, tout sera fait contre le terrorisme islamiste"
Marine Le Pen était vendredi l'invitée du JT de 20h de France 2
2
Marine Le Pen était vendredi l'invitée du JT de 20h de France 2
La présidente du FN a fustigé l'action du gouvernement Valls contre le terrorisme
3
La présidente du FN a fustigé l'action du gouvernement Valls contre le terrorisme
Marine Le Pen a également assuré que tout serait fait pour lutter contre le terrorisme sil elle était élue en 2017
4
Marine Le Pen a également assuré que tout serait fait pour lutter contre le terrorisme sil elle était élue en 2017

Marine Le Pen était vendredi soir l’invitée du JT de 20h de France 2. Trois jours après l’attentat de Saint-Etienne -du-Rouvray, la présidente du Front National a fustigé l’action du gouvernement Valls, comme celle de Nicolas Sarkozy lors de son mandat, avant d’assurer que si elle venait à être élue en 2017, tout serait fait ‘’contre le terrorisme islamiste’’. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Marine Le Pen passe à l’offensive. Plutôt discrète depuis l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray mardi, absente à la messe d’hommage au père Hamel à Notre-Dame-de Paris pour des raisons de calendrier, la présidente du Front  National a pris la parole vendredi soir pendant le JT de 20h de France 2. Et elle a sorti les crocs. D’abord contre Manuel Valls et l’action de son gouvernement "qui n’a eu de cesse depuis des mois d’essayer de se trouver des excuses, d’auto-justifier son incapacité à répondre au problème gigantesque auquel la France est confrontée, qui est l’attaque de notre pays par une idéologie totalitaire". Mais Marine Le Pen ne s’est pas arrêtée-là et a accusé les partis de Manuel Valls et de Nicolas Sarkozy d’avoir laissé se développer le fondamentalisme islamiste en France.

"Aujourd'hui tout n'est pas fait pour lutter contre le terrorisme"

Visiblement déjà dans la course à l’élection présidentielle trois jours après la dernière attaque en date sur le sol français, Marine Le Pen a d’ailleurs assuré que, contrairement à François Hollande ou Nicolas Sarkozy, "avec Marine Le Pen au pouvoir, tout serait fait contre le terrorisme islamiste, tout. Et aujourd’hui ce n’est pas le cas". Pour conclure son propos la présidente du Front National a ensuite mis en avant le fait que les mesures envisagées aujourd’hui pour lutter contre le terrorisme étaient depuis des années dans le programme du parti d’extrême-droite... C’est peut-être ça le plus inquiétant.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people