Politique

Marine Le Pen : Le service d’ordre du FN violent avec des opposants au Salon de l’Agriculture (Vidéo)

Marine Le Pen : Le service d’ordre du FN violent avec des opposants au Salon de l’Agriculture (Vidéo)

Alors qu’en début de semaine, Marine Le Pen s’est rendue au Salon de l’Agriculture, le service d’ordre du Front national s’est encore fait remarquer. Et cette fois-ci, comme le montre des images diffusées dans "C à Vous", ce ne sont pas des journalistes mais des opposants à la présidente du FN qui ont été "secoués". Une vidéo à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Comme c’est le rituel tous les ans, les politiques se rendent au Salon de l’Agriculture de Paris. Mardi, tous les yeux étaient rivés sur la venue de Marine Le Pen, qui a reçu un accueil plutôt chaleureux de la part des éleveurs. Elle en a d’ailleurs profité pour tacler ses adversaires et notamment François Hollande. Mais si dans l’ensemble cette visite s’est relativement bien passée, "C à Vous" a diffusé, jeudi soir, des images montrant des opposants huer et même insulter la présidente du Front national. Et cela n’a visiblement pas plu au service d’ordre du FN. En effet, pour faire taire et éloigner ces perturbateurs, les agents de sécurité n’ont pas hésité à utiliser la force. Sauf que la situation a dégénéré comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Altercation entre opposants et service d’ordre de Marine Le Pen

Ce n’est pas la première fois que le service d’ordre du FN se fait remarquer lors de cette campagne. Il y a quelques semaines, Paul Larrouturou, le journaliste de "Quotidien", a été violemment chahuté alors qu’il tentait d’interviewer Marine Le Pen. La semaine dernière, s’est une cadreuse de l’équipe du "Petit Journal" qui a été agressée par un membre de la sécurité du FN. Lors d’un meeting du Front national, un homme a attrapé à la gorge la journaliste. Un responsable de la sécurité du FN a expliqué que ce comportement violent était une "maladresse" et que ces hommes avaient confondu "Le Petit Journal" avec "Quotidien".

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people