Politique

Marine Le Pen inquiétée par la justice : Catherine et Liliane se moquent de la candidate ! (Vidéo)

Marine Le Pen inquiétée par la justice : Catherine et Liliane se moquent de la candidate ! (Vidéo)

La candidate frontiste est inquiétée par plusieurs affaires judiciaires qui pourraient ternir sa campagne. Avant même l’annonce de la demande de sa levée d’immunité parlementaire, Catherine et Liliane, les deux humoristes de Canal +, ont copieusement moqué Marine Le Pen dans leur dernier sketch. Non Stop Zapping vous montre les images.

L’élection présidentielle n’est plus qu’à une poignée de jours. Pour les onze candidats, c’est la dernière ligne droite qui se déroule sous leurs pieds. Pour certains, elle est l’occasion de gagner les derniers points qui pourraient leur permettre de se qualifier pour le second tour, pour d’autres c’est la difficile période où il ne faut plus faire le moindre faux pas. Pour Marine Le Pen, en tête dans les intentions de vote et talonnée par Emmanuel Macron, l’important est de ne pas se laisser affaiblir par les nombreuses enquêtes judiciaires qui la touchent. En effet, la candidate frontiste et le Front national font l’objet de six affaires distinctes. Dans l’une d’elles, Marine Le Pen est soupçonnée d’avoir employé à titre fictif ses assistants front national au Parlement européen. Les juges en charge de l’enquête ont demandé ce vendredi matin la levée de l’immunité de la candidate afin de pouvoir la mettre en examen.

Marine Le Pen a-t-elle créé une fausse affaire ?

C’est sur cette dernière affaire, qui fait beaucoup réagir les médias ainsi que les réseaux sociaux, que Catherine et Liliane ont souhaité revenir dans leur émission de sketch quotidienne. Les deux humoristes de Canal + pensent avoir percé le secret de l’affaire. "Marine Le Pen qui considère que le Parlement européen est à lui seul l’incarnation du système qu’elle dénonce, Marine Le Pen qui est et se considère comme la candidate anti-système. Donc, est-ce que Marine Le Pen n’aurait pas finalement profité du système en inventant un système d’emplois fictifs pour finalement mieux dénoncer tout ce système ?" s’interroge Liliane. Alors, Marine Le Pen aurait-elle sciemment provoqué ses emplois fictifs pour dénoncer la corruption de l’Europe ? Pas si vite. "Ou alors, elle a tapé dans la caisse, oui elle a tapé dans la caisse, on cherche midi à 14h !" concluent les humoristes.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people