Politique

Marine Le Pen dénonce un "attentat" contre son parti politique (Vidéo)

Marine Le Pen dénonce un "attentat" contre son parti politique (Vidéo)

Marine Le Pen a appris une bien mauvaise nouvelle ce dimanche 8 juillet puisque les juges d’instruction financiers parisiens ont annoncé la saisi de plus de 2 millions d’euros de subventions publiques qui devaient être versées au Rassemblement national. Fa ce à la nouvelle, Marine Le Pen a réagi, et a dénoncé un "attentat" contre son parti. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Rien ne va plus pour le Rassemblement national, le parti de Marine Le Pen. Dans le cadre de l’enquête sur les assistants présumés fictifs de ses députés européens, le parti d’extrême droite a appris la saisie par la justice de plus de deux millions d’euros d’aides publiques. Face à la nouvelle, Marine Le Pen a rapidement réagi sur Twitter : "Deux juges ont décidé, violant ainsi la présomption d'innocence et le principe de séparations des pouvoirs [législatif et judiciaire, ndlr], d'assassiner le premier parti d'opposition de France. C'est un véritable attentat". Face à Jean-Jacques Bourdin ce lundi 9 juillet, Marine Le Pen a lancé un appel à l’aide : "Cette décision entraîne la mort du Rassemblement national fin août, date à laquelle nous ne pourrons pas verser les salaires. [...] Nous ne pouvons plus avoir d'activité politique : nous ne pouvons plus imprimer une affiche, un tract. Je veux bien parler de politique, mais est-ce qu'il y aura une liste, si le Rassemblement national n'existe plus ? [...] Je viens vous annoncer une nouvelle terrifiante pour notre pays. Une bombe atomique pour le monde politique européen et mondial".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people