Politique

Marine Le Pen : "Au fond du trou" depuis sa défaite à l’élection présidentielle ? (vidéo)

Marine Le Pen : "Au fond du trou" depuis sa défaite à l’élection présidentielle ? (vidéo)

Selon le journal "Le Canard Enchaîné" de ce mercredi 16 mai, Marine Le Pen serait littéralement "au fond du trou" depuis sa défaite à l’élection présidentielle. Pourtant, le soir même du verdict le 7 mai dernier, elle tentait de garder la tête haute. Séquence et explications à retrouver sur Non Stop Zapping.

Depuis le 7 mai dernier, Marine Le Pen se fait de plus en plus rare dans les médias. Il faut dire qu’en plus d’avoir à digérer sa défaite, elle doit aussi faire face à d’autres coups durs. Le 10 mai, c’est sa nièce Marion Maréchal-Le Pen qui avait annoncé son retrait de la vie politique. Une annonce qui a fait grand bruit et qui a un peu plus affaibli le Front national. Mardi 16 mai, Florian Philippot a quant à lui annoncé la création de son association "Les Patriotes", censée "défendre et porter le message de Marine Le Pen". L’initiative a vivement été critiquée au sein du FN. Un enchainement de mauvaises nouvelles donc pour la présidente du Front national. Pourtant, au soir de sa défaite le 7 mai dernier, une vidéo avait fait le buzz sur les réseaux sociaux. Marine Le Pen dansait tout sourire avec les membres et militants du FN. Mais à en croire "Le Canard Enchaîné", le moral n’est franchement plus à la fête.

Une image de façade ?

C’est ce mercredi 17 mai que le journal, souvent lanceur d’alertes politiques, a dévoilé ces informations sur Marine Le Pen. Selon l’hebdomadaire satirique, la présidente du FN serait "au fond du trou", détaillant même : "terrée chez elle, elle poste mollement un tweet par semaine, Marine Le Pen ne se remet pas d’avoir, tel un capitaine à la dérive, conduit le navire au naufrage." Les divisions au sein du parti se font de plus en plus ressentir, et semblent fortement affaiblir Marine Le Pen. Selon un cadre du parti qui s’est confié au journal, la présidente hésiterait même à se présenter aux élections législatives à Hénin-Beaumont, son fief, par peur d’une nouvelle défaite. À croire que l’image d’une Marine Le Pen souriante face à l’échec est en train de se craqueler.

Réagissez à l'actu people