Politique

Marche contre l'islamophobie : une militante fait irruption dans le cortège (vidéo)

Marche contre l'islamophobie : une militante fait irruption dans le cortège (vidéo)

Lors de la marche contre l'islamophobie, une militante utilisant les tactiques des Femen a fait irruption au milieu du cortège ce dimanche 10 novembre. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Débutée à 13h ce dimanche 10 novembre à Paris, la marche contre l'islamophobie a suscité la controverse avant même qu'elle ne démarre. Organisée pour dénoncer les actes antimusulmans, la manifestation divise les partis politiques de la gauche et suscite de vives critiques de la part du Rassemblement National qui l'associe une alliance avec les "islamistes". Sur ce rassemblement dénonçant la "stigmatisation grandissante" des musulmans, victimes de "discriminations" et d'"agressions", l'un de ses initiateurs, le conseiller municipal de gauche à Saint-Denis, Madjid Messaoudene, a décrit cette marche comme "progressiste".

Une irruption au milieu du cortège

Alors que Jean-Luc Mélenchon répond présent à cette manifestation, une militante s'est immiscée dans le cortège. Dans une vidéo partagée sur Twitter par un photojournaliste de l'AFP, on peut voir la jeune femme torse nue, brandir ses bras en l'air. Sur son corps est écrit : "Ne bradons pas la laïcité". De petites turbulences ont aussitôt été provoquées autour de la militante qui a été dissimulée et écartée parmi les manifestants. Mais la situation est restée contrôlée, sans qu'il n'y ait de violences. Sur Twitter, l'essayiste Waleed Al-Husseini a écrit à propos de cette action : "Meriam une activiste, est allée à la marche contre l'islamophobie pour rappeler que le blasphème est un droit républicain et non pas un délit. Un collectif d'association la soutient. Bravo Meriam". Si la militante reprend les tactiques des Femen, l'organisation féministe a indiqué à LCI que son mouvement n'a pas participé à la manifestation. "Cette femme a participé à plusieurs actions Femen en tant que militante Femen. Aujourd’hui, elle a utilisé la tactique Femen de manière indépendante et a fait cette action sans soutien ou accord du mouvement", a assuré l'organisation des Femen. 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people