Politique

Manuel Valls s’adresse aux entrepreneurs chinois en mandarin

Manuel Valls s’adresse aux entrepreneurs chinois en mandarin

Manuel Valls a livré un discours remarqué ce jeudi à Toulouse à l’occasion du sommet économique franco-chinois. Le premier ministre français a, en présence de son homologue chinois, dit quelques mots en mandarin pour inciter les entrepreneurs chinois à investir en France. Et il n’a pas paru très à l’aise.

Toulouse accueillait ces deux derniers jours le sommet économique franco-chinois qui a réuni plus de 200 dirigeants. L’occasion pour ceux-ci de nouer des liens privilégiés et des partenariats économiques et financiers avec l’une des premières puissances mondiales. L’occasion également pour Manuel Valls de s’adresser aux entrepreneurs chinois et à son homologue Li Keqiang, en visite officielle en France depuis quelques jours. « Je voudrai à mon tour adresser aujourd’hui ce message aux chefs d’entreprise chinois : Venez investir en France, venez vous installer en France ». Message qu’il a par la suite traduit en chinois pour une partie de l’assemblée.

Manuel Valls craint « l’incident diplomatique » après s’être exprimé en mandarin

Malheureusement, le premier ministre n’a pas paru très à l’aise : « J’espère que j’ai bien prononcé car si on se trompe dans la phonétique, cela peut créer des incidents diplomatiques ». Une fois cet épisode passé, Manuel Valls est revenu à sa préoccupation principale à savoir attirer les entreprises chinoises en France : « La France saura toujours répondre à vos attentes et à vos ambitions. Notre pays est riche de son histoire, de sa culture, de son art de vivre, de sa gastronomie… Notre pays jouit aussi de sa position au cœur de l’Europe et aux portes de l’Afrique, ce continent avec lequel vous entretenez des liens économiques forts » a-t-il poursuivi avant de conclure en mettant en avant la main d’œuvre qualifiée française, les infrastructures de qualité et un dispositif d’incitation fiscale très favorable à l’innovation.

Un grand nombre d’accords auraient été passés ces derniers jours entre dirigeants chinois et français, dont 22 pour la seule journée de jeudi.

Réagissez à l'actu people