Politique

Manuel Valls recadre Emmanuel Macron et son nouveau mouvement "En marche !" (Vidéo)

   / 5  
Manuel Valls recadre Emmanuel Macron et son nouveau mouvement En marche ! (Vidéo)
1
Manuel Valls recadre Emmanuel Macron et son nouveau mouvement En marche ! (Vidéo)
Manuel Valls lors d'un déplacement à Metz
2
Manuel Valls lors d'un déplacement à Metz
François Hollande soutien Emmanuel Macron
3
François Hollande soutien Emmanuel Macron
Emmanuel Macron lors du lancement de son mouvement politique
4
Emmanuel Macron lors du lancement de son mouvement politique "En marche !"
L'affiche de
5
L'affiche de "En marche !"

Mercredi 6 avril, Emmanuel Macron a lancé à Amiens un nouveau mouvement politique baptisé "En marche !" qui se veut être ni de droite, ni de gauche. Mais cela ne semble pas vraiment être du goût de son premier ministre Manuel Valls qui n’a pas hésité à recadrer son ministre jeudi lors d’un déplacement à Metz. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis sa nomination au gouvernement en août 2014, Emmanuel Macron détonne avec ses prises de position qui dérangent et notamment au sein du Parti socialiste. Et avec le lancement d’un nouveau mouvement politique baptisé "En marche !", celui qui s’est exprimé sur l’enquête "Panama Papers" a pris tout le monde court. "J’ai pris du temps, j’ai réfléchi, j’ai consulté, j’ai associé", a-t-il confié lors de son annonce mercredi 6 avril à Amiens en affirmant que ce mouvement n’est ni de droite, ni de gauche. "Ce n’est pas un mouvement pour avoir un énième candidat de plus à la présidentielle, ce n’est pas ma priorité aujourd’hui. Ma priorité, c’est la situation du pays", a-t-il précisé avant d’ajouter : "Je suis d’un gouvernement de gauche et je l’assume totalement avec les valeurs auxquelles je crois et ce qui me caractérise. Mais je veux travailler avec des gens qui se sentent aujourd’hui à droite, aussi".

"Il serait absurde de vouloir effacer ces différences"

Bien évidemment, la création de ce mouvement a beaucoup été commentée au sein de la classe politique française, et même François Hollande qui vient de se faire tacler par Renaud a adressé un mot au ministre de l’Economie. "Un ministre qui veut dialoguer avec les citoyens, ça s'appelle faire de la politique, et faire en sorte que les convictions soient partagées". En revanche, Manuel Valls ne semble pas être du même avis et n’a pas hésité à recadrer son ministre. "Dans cette vieille démocratie, ça n’échappe à personne, il y a forcément des forces politiques. Il y a même une gauche et même une droite (…) Il serait absurde de vouloir effacer ces différences", a-t-il expliqué lors d’un déplacement à Metz. 

Réagissez à l'actu people