Politique

Manuel Valls giflé : Dieudonné soutient le jeune agresseur (Vidéo)

Manuel Valls giflé : Dieudonné soutient le jeune agresseur (Vidéo)

La gifle de Manuel Valls a fait du bruit dans la presse. Nolan L. l’agresseur de l’ex-premier ministre a été placé en garde à vue et certains pensent qu’il est partisan de Dieudonné. L’humoriste controversé a décidé de réagir à cette scène violente et il apporte son soutien au jeune homme. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

Depuis quelques heures, les images font le tour de la toile. En plein déplacement en Bretagne, l’ex-premier ministre, Manuel Valls se fait gifler par un jeune homme. Non Stop Zapping vous dévoilait cette scène surréaliste. La séquence a étonné un bon nombre de Français. Même si certains citoyens désapprouvent la politique du candidat de la primaire de la gauche, tous s’accordent à dénoncer une telle violence. L’agresseur, immédiatement immobilisé par le service de sécurité, a été placé en garde à vue. De son côté, Manuel Valls a déjà annoncé vouloir porter plainte. Certaines personnes affirment que le jeune homme serait un partisan de Dieudonné, l’humoriste controversé.

"Nolan, c’est le réveil de la France libre"

Ce mercredi 18 janvier, Manuel Valls était invité sur France inter et il n’a pas pu passer sous silence une telle gifle. Loin de recueillir le soutien de tous les Français, un auditeur n’a pas hésité à provoquer Manuel Valls. C’est plus tard dans la journée que Dieudonné, l’humoriste controversé a décidé de s’exprimer sur cette gifle. Dans une vidéo de cinq minutes, publiée sur Facebook, l’ancien acolyte d’Elie Semoun félicite le jeune homme, un certain Nolan L. et l’encourage même à se présenter aux élections présidentielles. "Nolan, c’est le réveil de la France libre […] Bravo, un vent nouveau souffle sur la France et la planète. Merci Nolan, tu es l’espoir que nous attendions. Tu as agi en état de légitime défense et derrière toi, c’est la France d’en bas qui te pousse", explique Dieudonné.

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people