Politique

Manuel Valls est-il un homme de droite ? Ses déclarations étonnantes (Vidéo)

Manuel Valls est-il un homme de droite ?  Ses déclarations étonnantes (Vidéo)

Alors qu’il était cette semaine au Forum économique mondial de Davos, Manuel Valls a accordé une interview à la chaîne de télévision suisse "RTS". Et alors que le journaliste lui faisait remarquer qu’il y avait "un homme de droite" en lui, le Premier ministre a eu une réponse qui risque de faire beaucoup de bruit au sein de la gauche. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur Non Stop Zapping.

Depuis son passage très critiqué dans "On n’est pas couché", samedi dernier, Manuel Valls est la cible de nombreuses attaques. Ainsi, Roselyne Bachelot n’a pas été convaincue par l’intervention du Premier ministre sur le plateau de Laurent Ruquier comme elle l’a déclarée dans "Le Grand 8". "Un premier ministre qui fait une interview de pratiquement une heure et demie en débitant des banalités avec un vocabulaire extrêmement pauvre et en ne donnant aucun élément factuel de sa politique (…) J’ai eu l’impression de quelqu’un qui slalome en évitant toutes les difficultés et c’était ça qu’il voulait. Il a pratiqué une stratégie d’évitement ".

Au début de son intervention dans "ONPC", Manuel Valls avait justifié sa présence. "Pourquoi je suis venu ? Car je crois très important qu’avec les bouleversements que nous connaissons...qu’il faut expliquer. Je crois à la force de la France qui repose sur la force de son peuple", a confié celui qui a eu un vif échange durant l’émission avec l’humoriste Jérémy Ferrari. "Expliquer, c'est participer de la construction de cette unité. Il faut parler à tout le monde, à tous les publics, et choisir des émissions qui permettent de parler peut-être à des citoyens qui ne voient que la politique à travers votre émission (...) Je continuerai à venir si vous continuez à m’inviter".

"Je ne considère pas qu'être de droite est une insulte"

Et cette semaine, alors qu’il était présent à Davos pour le Forum économique mondial, le chef du gouvernement a donné une interview à la chaîne suisse "RTS". Et quand le journaliste a mentionné qu’il voyait en lui "une part d’homme de droite", il a rétorqué : "Mais chez chacun d’entre nous…On n'est pas fait d'un bloc. Ma famille, c'est la gauche. J'ai toujours été engagé à gauche, en permanence. Mais je ne considère pas qu'être de droite est une insulte. Je ne suis pas sectaire". Pas sûr que cette déclaration ne fasse plaisir à tout le monde dans son camp politique.

 

Réagissez à l'actu people