Politique

Manuel Valls adresse un gros tacle à Emmanuel Macron (vidéo)

   / 5  
Manuel Valls adresse un tacle à Emmanuel Macron
1
Manuel Valls adresse un tacle à Emmanuel Macron
Emmanuel Macron annonce sa démission le 20 août 2016
2
Emmanuel Macron annonce sa démission le 20 août 2016
Les relations entre Manuel Valls et Emmanuel Macron étaient tendues depuis de nombreux mois
3
Les relations entre Manuel Valls et Emmanuel Macron étaient tendues depuis de nombreux mois
Manuel Valls en colère contre Emmanuel Macron
4
Manuel Valls en colère contre Emmanuel Macron
Manuel Valls accuse Emmanuel Macron d'avoir déserté
5
Manuel Valls accuse Emmanuel Macron d'avoir déserté

Mardi 30 août, Emmanuel Macron a démissionné du gouvernement, dans lequel il occupait le poste de Ministre de l’Economie, laissant ainsi une bonne partie de la gauche dubitative. Mercredi, le Premier Ministre, Manuel Valls, n’a pas pu s’empêcher de lui adresser un gros tacle. Non Stop Zapping vous en dit plus !

Mardi 30 août, Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie depuis août 2014, a démissionné de son poste qu’il occupait au gouvernement. Le soir-même, il était sur le plateau du 20h de TF1 et lâchait : "C’est un choix pour être libre et responsable". Face à la démission d’Emmanuel Macron, la Gauche a eu du mal à contenir son mécontentement. Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, elle, a profité de son passage sur RTL pour tacler son ancien collègue : "Je suis très dubitative, pour ne pas dire plus, sur le sens de cette démarche. Je ne comprends pas comment on peut démissionner, dans un moment qui est si difficile pour les français et quand on a le privilège d'être dans l’action, au gouvernement. Comment est-ce qu’on peut démissionner ?".

Manuel Valls s’en prend à Emmanuel Macron

Pour beaucoup de membres du gouvernement, la démission d’Emmanuel Macron est une véritable trahison. Du coup, pour Manuel Valls, qui entretient des relations tendues avec Emmanuel Macron depuis plusieurs mois, il n’en fallait pas plus pour adresser un tacle à celui qu’il compare à un "déserteur" : "Chacun son itinéraire, son destin, en tenant compte aussi des principes... Vous savez, moi, j'ai un principe: c'est la loyauté, la loyauté à l'égard du président de la République, bien sûr, mais aussi la loyauté vis-à-vis des Français (...) Dans ces moments-là, on ne peut pas partir, on ne peut pas déserter".

Par Paul Vanderhaegen

Réagissez à l'actu people