Politique

Loi Travail : Violent clash entre deux députés de gauche sur LCP (vidéo)

   / 4  
Le plateau de ça vous regarde sur LCP théâtre d'un violent clash entre deux députés de gauche
1
Le plateau de ça vous regarde sur LCP théâtre d'un violent clash entre deux députés de gauche
Les députés Christophe Caresche et André Chassaigne se sont violemment attaqués au sujet de la loi Travail
2
Les députés Christophe Caresche et André Chassaigne se sont violemment attaqués au sujet de la loi Travail
Le présentateur Arnaud Ardoin n'a rien pu faire pour ramener le calme
3
Le présentateur Arnaud Ardoin n'a rien pu faire pour ramener le calme
Sous le regard des autres invités le député PS a préféré quitter le plateau
4
Sous le regard des autres invités le député PS a préféré quitter le plateau

Ce mercredi 22 juin, le député PS légitimiste Christophe Caresche et son collègue du PCF André Chassaigne étaient les invités de l’émission ça vous regarde sur LCP. Et les deux hommes ont exprimé leur désaccord sur la loi El Khomri avec beaucoup de véhémence. A tel point que le premier cité a préféré quitter le plateau. Non Stop Zapping vous propose de visionner cette séquence.

Christophe Caresche est-il fan de Maître Gims ? C’est la question que l’on peut se poser après son coup de sang sur la chaîne LCP après un vif échange avec son collègue de l’Assemblée Nationale André Chassaigne (PCF). Alors que les deux hommes étaient invités pour débattre sur la loi Travail, chère à Myriam El Khomri, le ton est rapidement monté et le député PS a quitté le plateau lançant un "J’ me tire" qui n’est pas sans rappeler le titre du chanteur de Sexion d’Assaut.

Un déni de démocratie qui met le feu aux poudres ?

Alors que le gouvernement ne compte pas fléchir et que Manuel Valls pourrait de nouveau user du 49.3 faute de trouver une majorité, le débat a pris une toute autre ampleur après une attaque du député communiste "Et la démocratie qu’est-ce que vous en faîtes M. Caresche ?". C’est alors que le député parisien a haussé le ton "La démocratie elle est parfaitement respectée" et rappelé qu’à l’époque l’abrogation de la peine de mort était, elle aussi, minoritaire.

Sous les yeux des autres invités, Luc Poignant, membre du syndicat Unité police SGP-FO et Mohammed Oussedik, secrétaire général de la Fédération CGT Verre-céramique et membre de la commission exécutive confédéral, les deux hommes ont alors engagé un face-à-face très tendu allant jusqu’au départ de Christophe Caresche et ce malgré les tentatives du présentateur Arnaud Ardoin de le retenir.

La preuve s’il en fallait une, que la loi El Khomri, en plus de provoquer des remous dans la rue sème aussi la zizanie sur les plateaux télés.

Par Cyrille Hugot

Réagissez à l'actu people