Politique

Loi Travail : Manuel Valls annonce le recours au 49-3, des députés quittent l’Assemblée nationale (Vidéo)

   / 5  
Loi Travail : Manuel Valls dégaine le 49-3 devant les députés à l'Assemblée nationale
1
Loi Travail : Manuel Valls dégaine le 49-3 devant les députés à l'Assemblée nationale
Manuel Valls devant les députés à l'Assemblée nationale
2
Manuel Valls devant les députés à l'Assemblée nationale
Les députés écoutent le discours de Manuel Valls
3
Les députés écoutent le discours de Manuel Valls
Des députés ne semblent pas d'accord avec le discours de Manuel Valls
4
Des députés ne semblent pas d'accord avec le discours de Manuel Valls
Des députés quittent l'Assemblée nationale après l'annonce du recourt au 49-3
5
Des députés quittent l'Assemblée nationale après l'annonce du recourt au 49-3

Ce mardi, le projet de la loi Travail passe en nouvelle lecture à l’Assemblée nationale. Mais alors q’une nouvelle journée de mobilisation se déroule en ce moment dans tout le pays, Manuel Valls vient d’annoncer devant les députés le recours au 49-3 pour faire passer cette loi en force. Une décision qui provoqué la colère de ses opposants qui ont quitté l’hémicycle. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Alors que le projet de la loi Travail passe en nouvelle lecture ce mardi à l’Assemblée nationale, Manuel Valls a voulu montrer sa détermination ce matin lors d’une réunion des députés socialistes. "Je crois qu'il faut arrêter de jouer. Pas pour nous, mais pour les Français (…) Il y a tous les défis (populismes, Europe, terrorisme, chômage)...Et nous, nous serions là à faire des simagrées dans des débats incompréhensibles pour les Français. Donc face à cela il faut prendre ses responsabilités", a déclaré le Premier ministre avant d’ajouter : "Je prends mes responsabilités dans l'intérêt du pays. C'est ce que j'ai appris, et je l'assume."

"J’ai décidé d’engager la responsabilité du gouvernement"

En début d’après-midi, Manuel Valls est venu s’exprimer à l’Assemblée nationale avant l’ouverture des débats. "Ce texte est un texte de progrès, de progrès social, il a fait l'objet d'une large concertation. Il y a ceux qui prétendent artificiellement pouvoir le déconstruire. Et ceux qui patiemment le construisent. Depuis le premier jour, le gouvernement dialogue avec les partenaires sociaux (…), pas à pas nous avons bâti un compromis." Et d’ajouter : "Mon gouvernement est déterminé à avancer". Pour finir par annoncer le recours au 49-3. "J'ai décidé après la délibération du Conseil des ministre d'engager la responsabilité du gouvernement".

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people