Politique

Loi Travail : la CGT responsable des débordements ? Philippe Martinez dément ! (VIDEO)

   / 5  
1
Loi Travail : la CGT responsable des débordements ? Philippe Martinez dément !
Loi Travail : la CGT responsable des débordements ? La réponse de Philippe Martinez
2
Loi Travail : la CGT responsable des débordements ? La réponse de Philippe Martinez
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT
3
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT
Philippe Martinez, invité de David Pujadas sur le plateau du JT de France 2
4
Philippe Martinez, invité de David Pujadas sur le plateau du JT de France 2
David Pujadas, présentateur du JT de France 2
5
David Pujadas, présentateur du JT de France 2

Alors que les manifestations perdurent un peu partout en France, et que plusieurs incidents ont éclaté à Paris, Philippe Martinez a rejeté toute accusation liant la CGT aux casseurs. Invité sur le plateau du JT de France 2 mercredi, le secrétaire général de la CGT estime ne pas être responsable des débordements. Non Stop Zapping vous donne quelques précisions.

Ce mercredi 15 juin, Philippe Martinez, secrétaire général de CGT (Confédération générale du travail), était l'invité de David Pujadas sur le plateau du JT de France 2. Alors que les manifestations contre la Loi Travail ne sont pas près de cesser, la responsabilité de la CGT dans les attaques commises par des casseurs est remise en question. Philippe Martinez a répondu avec fermeté à cette question.

"Nous ne portons aucune responsabilité"

Mardi, l’hôpital Necker-Enfants malades a été vandalisé par des casseurs qui se sont mêlés à la foule de manifestants, dans le 15e arrondissement de Paris. Des jets de projectiles ont brisé plus de 15 vitres de l’établissement. ‘Nous avons condamné les attaques contre l’hôpital Necker qui sont absolument scandaleuses. Nous ne portons aucune responsabilité sur ce qu’il se passe en marge des manifestations’, a déclaré le secrétaire général de la CGT.

Philippe Martinez n’a pas manqué d’interpeller le gouvernement et faire savoir sa volonté de plus de sécurité en marge de nouvelles manifestations contre la loi portée par Myriam El Khomri, ministre du Travail. ‘Ce n’est pas les policiers qui sont en cause’, insiste-t-il, puisqu’ils ‘ont l’ordre de non intervention face aux casseurs’. ‘Nous, ça fait trois mois qu’on dit au gouvernement, il faut empêcher les casseurs d’agir sur les manifestations’. Le gouvernement entendra-t-il cet appel alors que Philippe Martinez devrait rencontrer la ministre du Travail ce vendredi ?  ‘Je pense qu’aujourd’hui, la sagesse voudrait que le gouvernement suspende la procédure parlementaire’, a conclu Philippe Martinez.

Par Matilde Abidi

Réagissez à l'actu people