Politique

LGJ – Le FN comparé à Daech : Gilbert Collard perd son sang-froid face à Maïtena Biraben (Vidéo)

LGJ – Le FN comparé à Daech : Gilbert Collard perd son sang-froid face à Maïtena Biraben (Vidéo)

Depuis la publication des photos montrant les atrocités commises par l'Etat Islamique sur son compte Twitter, en réponse aux propos de Jean-Jacques Bourdin, Marine Le Pen est au cœur d’une polémique. Invité à réagir sur cette controverse ce jeudi soir sur le plateau du "Grand Journal", Gilbert Collard s’est emporté face à Maïtena Biraben. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

En réponse aux propos sur le FN de Jean-Jacques Bourdin mercredi sur "BFM TV" et "RMC" alors qu’il recevait l’islamologue Gilles Kepel, Marine Le Pen a publié dans la foulée des photos montrant les atrocités commises par l'Etat Islamique sur son compte Twitter. Pour rappel, le journaliste avait déclarait ceci : "Je vais revenir sur les liens entre Daesh et le Front National, enfin les liens… pas les liens directs entre Daesh et le FN mais ce repli identitaire qui finalement est une communauté d’esprit, parce que l’idée pour Daesh c’est de pousser la société française au repli identitaire ?. Alors que Marine Le Pen a décidé d’assumer ses publications, la famille de James Foley, otage décapité par l'Etat islamique et que l’on voit sur les clichés publiés par la présidente du Front National, lui a demandé de retirer la photo. Pour sa part, Jean-Jacques Bourdin n’a pas souhaité dans "C à Vous" retirer ses propos.

"Mais, arrêtez de me prendre pour un blaireau !"

Et ce jeudi soir, Gilbert Collard, président du comité de soutien de Marine Le Pen a été invité à réagir sur cette polémique. "Quand on a sept millions d'électeurs qui sont allés démocratiquement aux urnes afin de voter, je ne vois pas de quel droit monsieur Bourdin s'autorise à dire qu'il y a des liens directs ou indirects entre le Front National et Daesh." Puis, alors que Maïtena Biraben décide de reprendre l’ancien avocat en précisant que Jean-Jacques Bourdin évoquait le repli identitaire, Gilbert Collard s’est emporté contre l’animatrice. "Mais, arrêtez de me prendre pour un blaireau !, a-t-il lancé avant de poursuivre : "Il parle de repli identitaire (…) Moi je n’accepte pas qu’on établisse des liens indirects entre moi, mon mouvement, nos électeurs et cette bande de salauds et d’assassins, je ne l’accepte pas ! Le moyen de démontrer qu'on l'accepte pas ça a été de produire ces photos pour mettre derrière les mots des images". 

Réagissez à l'actu people