Politique

Les sympathisants politiques localisés grâce à une application (Vidéo)

   / 5  
Les politiques géolocalisent leurs sympathisants
1
Les politiques géolocalisent leurs sympathisants
Les Républicains font du porte-à-porte
2
Les Républicains font du porte-à-porte
Les Républicains utilisent l'application Knockin
3
Les Républicains utilisent l'application Knockin
L'application géolocalise les sympathisants
4
L'application géolocalise les sympathisants
Les sympathisants confirment leur vote
5
Les sympathisants confirment leur vote

Tous les moyens sont bons pour appeler les Français à aller voter. Dans quelques mois auront lieu les primaires des Républicains et les équipes se mobilisent pour interpeller les sympathisants jusqu'à leur domicile. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Dans quelques mois auront lieu les présidentielles et les candidats sont nombreux à se préparer pour la primaire. Tous les politiques rêvent de s'épanouir à l’Élysée, mais il faut d'abord convaincre les citoyens. Pour Bruno Le Maire, "La présidentielle 2017 est une question de vie ou de mort". Depuis quelques jours, un nouveau candidat tente de plaire aux Français. C'est sur le plateau de TPMP, que Matthieu Delormeau a prononcé son discours pour la présidentielle 2017. Les internautes ont adoré et Non Stop Zapping vous dévoilait la séquence hilarante.

Une application géolocalise les sympathisants politiques

En novembre prochain, les primaires des Républicains auront lieu et les sympathisants se démènent pour inviter au vote. En attendant, Nicolas Sarkozy a tenté de séduire Léa Salamé dans "L'Emission politique" de France 2. Le porte-à-porte semble être toujours autant utilisé pour motiver les militants et pour que leurs démarches soient fructueuses, ils utilisent l'application Knockin. Cette dernière géolocalise les partisans de droite, ce qui ne plaît pas à tout le monde. Certaines associations dénoncent déjà ces méthodes et défendent la protection des informations personnelles qui sont souvent divulguées sur les réseaux sociaux, les sites internet ou encore les pétitions signées. Les Républicains ne sont pas les seuls à utiliser cette application et les équipes d'Emmanuel Macron s'intéressent à ce même dispositif.

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people