Politique

Les Guignols : Obama et Poutine font la paix pour contrer Donald Trump (vidéo)

Les Guignols : Obama et Poutine font la paix pour contrer Donald Trump (vidéo)

Les Guignols de l'info ont décidé d'épingler Donald Trump lundi. Pour cela, ils ont envoyé Barack Obama et Vladimir Poutine en 2020 pour qu'ils constatent ce que pourraient être les États-Unis en 2020 avec le candidat républicain à leur tête. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Candidat à l'investiture républicaine, Donald Trump suscite chaque semaine la controverse. Fin décembre, c'est sa porte-parole qui a fait le buzz en s'affichant en direct à la télévision avec un collier composé de cartouches d'armes à feu. Critiquée, elle avait répondu : "Peut-être que la prochaine fois je viendrais sur le plateau avec un fœtus afin d’attirer l’attention sur les 50 millions de personnes avortées qui ne seront jamais sur Twitter."

Début janvier, c'est Donald Trump lui-même qui décidait de s'attaquer au président Barack Obama et à Hilary Clinton, potentielle concurrente dans la course à la Maison blanche. "C'est une bande de gens malhonnêtes (…). Ils ont créé l'Etat islamique. Hillary Clinton l'a créé avec Obama, — oui, avec Obama. J'aime faire des prédictions puisqu'en fin de compte, les gens ont besoin de quelqu'un de clairvoyant", n'avait-il pas hésité à lancer lors d'un meeting, avant de provoquer un énième scandale avec un spot publicitaire contre les musulmans. Quelques jours plus tard, une musulmane en hijab avait d'ailleurs été expulsée d'une des salles où il prononçait un discours.

"Personne n'a envie de voir ça"

S'il a le soutien de Sarah Palin, il ne bénéficie pas de celui de la Chambre des communes du Royaume-Uni. Comme une pétition visant à l'interdire de séjour a recueilli plus de 100 000 signatures, un débat parlementaire a été ouvert comme l'exige la loi. "Donald Trump a le droit d'être un imbécile, mais pas d'être un imbécile dangereux au Royaume-Uni", avait lancé un parlementaire avant qu'un autre ne déclare : "Il y a 1,6 milliard de musulmans. Dieu merci, il n'y a pas 1,6 milliard de Donald Trump."

Lundi, les Guignols de l'info ont aussi parlé de Donald Trump. En envoyant Barack Obama et Vladimir Poutine en 2020, ils ont imaginé Washington dans quatre ans, avec Donald Trump à la tête des Etats-Unis prononçant un discours raciste. "C'est pire que ce que j'imaginais", déclare alors la marionnette de Poutine avant que celle d'Obama ne déclare que "personne n'a envie de voir ça". Les deux hommes décident ensuite d'arrêter leur "guéguerre" et d'aller boire un verre ensemble.
 

Réagissez à l'actu people