Politique

Les derniers vœux de François Hollande (vidéo)

Les derniers vœux de François Hollande (vidéo)

François Hollande a adressé aux Français ses derniers vœux en tant que Président de la République. Dans son discours, le chef de l'Etat a appelé à ne pas "brutaliser la société" en 2017.

François Hollande a adressé ses derniers voeux en tant que Président de la République le samedi 31 décembre 2016. "C'est la dernière fois que je vous présente mes voeux. C'est pour moi un moment d'émotion et de gravité" a-t-il déclaré. Le chef de l'Etat, qui a renoncé à briguer un nouveau mandat, s'est aussi occupé de faire un hommage aux victimes du terrorisme en France, comme à Berlin : et particulièrement une pensée aux familles et blessés des attentats de Nice, Paris, Magnanville, Saint-Etienne-du-Rouvray. "Il faut combattre aussi le terrorisme à l'intérieur pour déjouer des attentats, mettre hors d'état de nuire les individus dangereux et prévenir la radicalisation djihadiste. Mais soyez certains d'une chose, que de cette lutte contre la barbarie la démocratie sortira victorieuse".

Dans son discours, François Hollande a tenu à défendre son bilan déclarant que les "comptes publics ont été rétablis, la sécurité sociale est à l'équilibre, la compétitivité de nos entreprises a été retrouvée, la construction de logements atteint un niveau record, l'investissement repart". François Hollande a surtout montré sa satisfaction dans le domaine de l'emploi : "le nombre de demandeurs d'emploi baisse enfin depuis un an".

Tacle à Marine Le Pen

Sans citer le nom de Marine Le Pen, François Hollande l'a malgré tout taclée. Le Président de la République a estimé que "ce ne serait plus la France". "Comment imaginer notre pays recroquevillé derrière ses murs, réduit à son seul marché intérieur, revenant à sa monnaie nationale et en plus, en plus, discriminant ses enfants selon leurs origines".

Il s'est aussi chargé d'avertir la gauche face à la dispersion et au risque de l'élimination dès le premier tour de l'élection Présidentielle de 2017. Dans ses derniers voeux, François Hollande a dans le même temps accusé l'opposition menée par François Fillon au Les Républicains de "brutaliser la société" avec son programme.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people