Politique

L’Emission Politique – Marine Le Pen recadrée par une demandeuse d’emploi (Vidéo)

L’Emission Politique – Marine Le Pen recadrée par une demandeuse d’emploi (Vidéo)

À l’occasion de son passage dans l’Emission politique de France 2, Marine Le Pen s’est rendue dans un centre de formation pour demandeurs d’emploi. La candidate à l’élection présidentielle y a rencontré plusieurs femmes qui sont opposées à sa proposition de loi visant à taxer les embauches d’étrangers. Non Stop Zapping vous montre les images.

À l’occasion de son passage dans l’Émission Politique sur France 2, Marine Le Pen s’est rendue, en compagnie de plusieurs journalistes, dans un centre de formation pour demandeurs d’emploi. Elle y a rencontré plusieurs femmes, en formation cuisine. Plusieurs d’entre elles l’ont interpellé au sujet de son projet de loi visant à taxer les entreprises qui embauchent des étrangers. Une première apprentie cuisinière l’interpelle. "Madame Le Pen, vous avez parlé de taxation pour les entreprises qui vont embaucher des étrangers. Moi je suis gabonaise d’origine, naturalisée française, donc je me sens française, je souhaiterais embaucher une cuisinière sénégalaise. En tant que créatrice, est-ce que vous allez me taxer parce que justement je vais fournir du travail à cette personne qui est qualifiée ?". "Oui", tranche la cheffe frontiste, avant même que la jeune femme ait terminé sa question. "Je vais taxer l’ensemble des contrats étrangers. L’idée générale, c’est la priorité nationale, je pense que en France, il est normal de donner la priorité aux Français", tranche-t-elle sèchement, arguant que les employeurs profitent des travailleurs étrangers pour faire baisser les salaires.

Marine Le Pen interpellée par une demandeuse d’emploi

Face à ces allégations, une seconde apprentie cuisinière s’agace. "Même les entreprises respectent ça, moi si je viens travailler, on ne va pas me faire travailler à bas coût, assure-t-elle. Moi je suis en France depuis 1992, je ne suis pas naturalisée française mais j’essaie de m’intégrer, poursuit-elle, visiblement émue. J’ai trois enfants qui sont nés en France, qui sont des Français, qui font des études (…) Après ma formation, je commence à chercher du travail, si les entreprises appliquent ce que vous prévoyez, pour nous les étrangers, qui voudra payer plus ? Madame, vous croyez vraiment qu’avec votre politique, les entreprises auraient la facilité de me prendre moi ? On se présente toutes les deux (elle montre une troisième femme, ndlr) dans une même entreprise, on la prendra elle", explique cette demandeuse d’emploi. "Mais madame, c’est exactement le but de ma mesure", tranche Marine Le Pen, cassante. De retour sur le plateau, Marine Le Pen a accusé le "monteur" d’avoir "coupé" la séquence de plus de deux heures, et assuré que sa contradictrice "avait parfaitement compris" son point de vue. 

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people