Politique

L'émission politique : Echange très tendu entre Benoît Hamon et Julien Sanchez sur les migrants (Vidéo)

L'émission politique : Echange très tendu entre Benoît Hamon et Julien Sanchez sur les migrants (Vidéo)

Ce jeudi 8 décembre, Léa Salamé et David Pujadas recevaient notamment Benoît Hamon dans L’Émission politique sur France 2. Et rapidement, le ton est monté entre le candidat à la primaire de la gauche et Julien Sanchez, le maire FN de Beaucaire, concernant l’accueil des migrants. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Les invités de L’Émission politique doivent souvent faire face à des situations improbables. Si François Fillon a été traité de raciste en plein direct, Bruno le Maire de son côté a eu droit à un débat très houleux avec une élue CGT. Et alors que le ton est monté, Bruno Le Maire a reçu sur lui une brique de lait. Ce jeudi 8 décembre, David Pujadas et Léa Salamé ont reçu Benoît Hamon, candidat à la primaire de la gauche. Et rapidement, l’ancien ministre socialiste de l’Éducation nationale a été interpellé par Julien Sanchez, le maire FN de Beaucaire, sur l’accueil des migrants : "Comment pouvez-vous assumer d'accueillir des centaines de milliers de clandestins qui sont à notre charge, et avec quel argent ?".

"Vous avez une idée rabougrie de la France"

Rapidement, le ton est monté entre les deux hommes et Benoît Hamon a vivement réagi : "On est quand même, nous, la France, membre du Conseil de sécurité [de l'ONU], nous sommes la 6e ou la 7e puissance économique au monde, nous avons la dissuasion nucléaire (...) et nous ne serions pas capable d'accueillir 0,12% de la population française ? Mais quelle idée vous vous faites de votre pays ? c'est un discours de peur, qui instrumentalise la peur, mais c'est surtout une idée très rabougrie de la France, assez peu confiante dans les capacités qui sont les siennes". Julien Sanchez a alors répliqué en évoquant les attentats de 2015 et 2016 : "Combien d’islamistes sont entrés en France à cause de vos gouvernements ?". Benoît Hamon a alors répondu vivement : "Soyons tempérants. Ne fanfaronnez pas, il y a eu des morts. Vous pouvez ranger vos fiches, vous avez à peu près tout dit".       

 

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people