Politique

Le Supplément : Stéphane Le Foll pousse un violent coup de gueule contre BFM TV (Vidéo)

Le Supplément : Stéphane Le Foll pousse un violent coup de gueule contre BFM TV (Vidéo)

Ce dimanche, dans "Le Supplément", Ali Baddou recevait Alain Weill, patron de la chaîne d’informations en continu BFM TV. Avant d’évoquer le succès de la chaîne, un reportage a été diffusé. Dans celui-ci, les journalistes de Canal+ ont pu suivre Alain Weill pendant toute une semaine. Un matin, pour son émission politique, la chaîne recevait le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. Le ministre a profité de la présence des caméras pour pousser un violent coup de gueule. Il a déploré qu’une de ses interviews n’ait pas été diffusée. Non Stop Zapping vous dévoile la séquence ici.

Lors d’un reportage consacré à Alain Weill, patron de la chaîne BFM TV, les journalistes du "Supplément" ont pu le suivre dans ses moindres faits et gestes pendant une semaine. Et le quotidien d’Alain Weill est pour le moins chargé. Le directeur de la chaîne d’informations en continu enchaîne les réunions, notamment pour contrer l’arrivée de la chaîne concurrente LCI sur la TNT. Mais Alain Weill prend tout de même le temps d’accueillir l’invité politique du matin, celui de Jean-Jacques Bourdin.

Ce jour-là, c’est le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, qui a accepté de faire le déplacement. Et l’ambiance est à couteaux tirés. Après avoir salué les équipes de BFM TV, Stéphane Le Foll n’hésite pas à pousser un violent coup de gueule devant le patron de la chaîne. En cause : une interview accordée lors d’un déplacement à Laval et qui n’aurait pas été diffusé, selon Stéphane Le Foll. "Le reportage de BFM TV, c'est 'il n'y a pas de ministre en déplacement', il n'y a même pas une image et un son, enfin si après il y a une image sans son. Par contre, et c'est normal, le président de la fédération départementale de l'agriculture a droit à son interview", a-t-il commencé.

Stéphane Le Foll : "Vous me prenez vraiment pour un con"

Le ministre de l’Agriculture poursuit : "Je vous le dis : je trouve que pour une chaîne comme vous, ne même pas mettre la réponse à une question posée, ce n'est pas respecter le ministre. Je le dis devant la caméra et j'espère que ça va rester parce que moi, je fais le déplacement, j'y vais, on m'interviewe, je réponds c'est normal. Je l'ai dit à votre journaliste. Je lui ai dit : 'Vous vous foutez de moi ? Vous me prenez vraiment pour un con'". Connu pour son franc parler, Stéphane Le Foll ne s’est pas arrêté là dans les accusations. "Enfin, quand même, je ne suis pas le syndicaliste du coin, je ne suis pas n'importe quoi ! Je vais à Laval, vous m'interviewez et rien ! Je lui ai dit à la fille. Ce n'est pas bien, je ne suis pas content moi", a-t-il encore déploré. Des propos qui feront, sans doute, beaucoup parler.

Invité sur le plateau d’Ali Baddou, Alain Weill est revenu sur cet épisode. Le patron de BFM TV et RMC a assuré que le porte-parole du gouvernement "s’était trompé". "Il se trouve que, souvent, on nous reproche de réagir vite. Mais les hommes politiques aussi. Et là, il se trouve que Stéphane Le Foll s'était trompé parce que quelqu'un a dû lui dire que son interview n'était pas passée sur BFM TV et quelques minutes après, je lui ai envoyé par SMS une capture d'écran où on le voyait répondre à une journaliste de BFM TV", s’est-il défendu.

Réagissez à l'actu people