Politique

Le Supplément : Najat Vallaud-Belkacem crée la polémique avec Baraka City, Ali Baddou intervient ! (Vidéo)

Le Supplément : Najat Vallaud-Belkacem crée la polémique avec Baraka City, Ali Baddou intervient ! (Vidéo)

Dimanche dernier, la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, acceptait de venir sur le plateau du "Supplément". Ali Baddou, animateur de l’émission, avait également convié le président de l’ONG "Baraka City", Idris Sihamedi. Venu parler de l’arrestation de Moussa Ibn Yacoub, membre de son association, Idris Sihamedi a créé un véritable malaise. Une semaine après la polémique, Ali Baddou a tenu à s’exprimer sur le sujet. Non Stop Zapping vous dévoile la séquence ici.

Dimanche 24 janvier, Ali Baddou recevait sur le plateau du "Supplément" la ministre Najat Vallaud-Belkacem et le président de l’association "Baraka City". Venu parler du sort de Moussa Ibn Yacoub, membre de son ONG emprisonné au Bangladesh pour "activités suspectes en lien avec le terrorisme", Idris Sihamedi a tenu des propos quelque peu choquants sur les agissements de l’État islamique. Des dires qui ont provoqué une polémique incontestable. D’autant plus qu’Idris Sihamedi s’est exprimé devant la ministre de l’Éducation nationale qui a réagi timidement aux propos de l’intéressé.

De nombreux politiques ont alors bondi sur l’occasion pour reprocher à Najat Vallaud-Belkacem son attitude. La ministre de l’Éducation nationale est alors sortie de son silence quelques jours plus tard, dans les pages du "Parisien". "Je refuse de me prêter à ce petit jeu nauséabond consistant à inviter des gens infréquentables pour faire du buzz. J’étais indignée de la tribune qu’on venait de lui donner (…) Comment a-t-on pu laisser un tel individu s’exprimer ? C’était plus que de l’indignation, de la nausée. Évitons d’élever au rang d’interlocuteurs des gens qui se situent en dehors du champ républicain", a-t-elle dénoncé dans l’édition du 26 janvier 2016.

Ali Baddou : "notre travail ne se pratique pas en se voilant les yeux"

Une semaine plus tard, c’est l’animateur de l’émission, Ali Baddou, qui s’est exprimé sur le sujet dans son émission de dimanche. Après un court reportage expliquant les faits, l'animateur de Canal + a débuté son discours. "Fallait-il inviter Idris Sihamedi ? Notre réponse est oui, évidemment oui, tout simplement parce que nous avons la conviction que notre travail ne se pratique pas en se voilant les yeux", a-t-il commencé après qu’une journaliste a précisé que l’entourage de la ministre avait été mis au parfum de la venue d’Idris Sihamedi. "Nous continuerons à recevoir des hommes et des femmes dont les convictions peuvent heurter après avoir rappelé le contexte, mis en perspective, posé les questions. Il en va de la connaissance de notre pays et de la qualité du débat démocratique", a assuré Ali Baddou.

Réagissez à l'actu people