Politique

Le débat - Marine Le Pen : Jean-Marie Le Pen critique la prestation de sa fille (vidéo)

Le débat - Marine Le Pen : Jean-Marie Le Pen critique la prestation de sa fille (vidéo)

Même si Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front national, n’est plus que le président d’honneur du parti, il garde un œil critique sur l’actualité politique de sa fille Marine Le Pen. Et la prestation de cette dernière lors du débat, de mercredi soir face à Emmanuel Macron, ne l’a pas vraiment convaincu. Explications et séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Chez les Le Pen, on fait de la politique de père en fille. Si Jean-Marie Le Pen fut lui aussi qualifié au second tour de l’élection présidentielle en 2002 face à Jacques Chirac, il n’a pas eu à se prêter au débat de l’entre-deux-tours. En effet, Jacques Chirac, alors son adversaire, avait refusé de débattre face au fondateur du Front national. Au contraire de son père, Marine Le Pen s’est frottée à cet exercice mercredi soir, face à Emmanuel Macron. Aujourd’hui, Jean-Marie Le Pen n’est plus que président d’honneur du Front national. Une décision prise par sa fille, qui a pris la tête du FN en août 2015. Il n’empêche : l’homme continue de suivre de près cette élection présidentielle. Et si l’on pourrait croire qu’il encense sa fille, c’est bien tout le contraire.

"Elle a manqué de hauteur" 

Invité ce jeudi sur "RTL", Jean-Marie Le Pen a livré ses impressions quant à la prestation de Marine Le Pen lors du débat de mercredi soir. "J’ai trouvé la première demie heure assez ennuyeuse et probablement incompréhensible à la grande majorité des téléspectateurs" a-t-il commencé. Selon lui, sa fille a manqué de "hauteur". Un problème qu’il s’explique par l’entourage de la candidate frontiste : "Ils l’ont conseillée de cette sorte, espérant peut-être un effondrement psychologique d’un homme qui n’apparaît pas forcément comme étant très solide." Jean-Marie Le Pen n’a donc pas vraiment été convaincu par sa fille, et finit par une métaphore assez parlante : "Si j’étais l’arbitre, je dirais que c’était un match nul". Il semble que Marine Le Pen aura encore beaucoup de mal à se détacher de l'image de son père, tant raillée dans le monde de la politique.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people