Politique

La Corée du Nord menace de détruire Séoul (vidéo)

   / 5  
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
1
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
2
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
3
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
4
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
La Corée du Nord menace de détruire Séoul
5
La Corée du Nord menace de détruire Séoul

Dix jours après avoir menacé les Etats-Unis d'une attaque nucléaire, la Corée du Nord a diffusé cette semaine une nouvelle vidéo de propagande montrant plusieurs tirs de roquettes et missiles sur les bâtiments officiels sud-coréens. La Maison Bleue, siège de la présidence, est notamment ciblée. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 26 mars dernier, le régime nord-coréen avait ouvertement menacé les Etats-Unis dans une vidéo montrant une attaque nucléaire sur Washington. Dans ce clip de quelques minutes, Pyongyang accusait les Etats-Unis d'avoir insulté Kim Jong-Un, le leader de la République populaire démocratique de Corée et terminait par une menace en coréen : "Si les impérialistes américains bougent d'un pouce en notre direction, nous les frapperons immédiatement avec notre force nucléaire" prévenait le régime.

La Maison Bleue en flamme, plusieurs bâtiments officiels détruits

Mais évidemment, les Etats-Unis ne sont pas les seuls ennemis à être dans le viseur de la Corée du Nord. Cette semaine, c'est le voisin du Sud que le régime totalitaire a menacé dans une nouvelle vidéo diffusée par DPRK Today, l'agence de presse nord-coréenne. Mais si la Corée du Nord dispose de pirates informatiques très performants, il est impossible de dire la même chose de leurs monteurs vidéos. Intitulée En cas d'absence de réponse, cette vidéo montre plusieurs bâtiments officiels sud-coréens, dont la Maison Bleue, le siège de la présidence, détruits par des tirs de missiles. Mais les effets spéciaux ont franchement de quoi faire rire et rappellent les années 80. Ces menaces font suite aux opérations militaires conjointes menées par les Etats-Unis et la Corée du Sud depuis plusieurs semaines et que Pyongyang considère comme une répétition générale à une invasion.

Réagissez à l'actu people