Politique

Jérôme Cahuzac violent avec des journalistes lors de son arrivée au tribunal pour son procès (Vidéo)

Jérôme Cahuzac violent avec des journalistes lors de son arrivée au tribunal pour son procès (Vidéo)

Trois ans après avoir été contraint de démissionner de son poste de ministre du Budget après les révélations sur un compte caché, Jérôme Cahuzac s’est rendu ce lundi devant le juge pour l’ouverture de son procès pour fraude fiscale et blanchiment. Et son arrivée au tribunal correctionnel de Paris a été plutôt tendue. En effet, il n’a pas hésité à s’en prendre aux journalistes présents sur place. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce lundi s’est ouvert au tribunal correctionnel de Paris, le procès de Jérôme Cahuzac, accusé de fraude fiscale et de blanchiment. Souvenez-vous. Début 2013 alors que le quinquennat de François Hollande venait à peine de débuter, les révélations sur un compte caché en Suisse du ministre du Budget de l’époque, Jêrôme Cahuzac, avaient fortement ébranlé le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. "Je n'ai jamais disposé d'un compte en Suisse ou ailleurs à l'étranger. Jamais", avait déclaré Jérôme Cahuzac dans un communiqué au début de cette affaire. Puis, sur "RT"L, il avait poursuivi par : "Ces accusations sont délirantes. Mes accusateurs devront prouver que les allégations sont fondées. Ils auront du mal", en faisant référence au site "Médiapart" qui a fait ces révélations. "Je démens catégoriquement les allégations. Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte à l'étranger. Ni maintenant, ni avant", insistera-t-il devant l’Assemblée nationale ensuite.

Jérôme Cahuzac gifle un journaliste

Sauf qu’en avril 2013 et acculé de toutes parts, il finira par avouer.  "J'ai rencontré les deux juges aujourd'hui. Je leur ai confirmé l'existence de ce compte (...). A Monsieur le Président de la République, au Premier Ministre, à mes anciens collègues du gouvernement, je demande pardon du dommage que je leur ai causé", a-t-il écrit sur son blog. Dans la foulée bien évidemment, il démissionnera de son poste de ministre et mettra même derrière lui la politique. Mais aujourd’hui Jérôme Chauzac est de retour dans la lumière avec l’ouverture de son procès. Cependant, celui-ci risque d’être reporté. En effet, ses avocats veulent mettre en avant des Questions prioritaires de constitutionnalité, contestant notamment le cumul de sanctions pénales et fiscales. Si le tribunal les accepte, le procès sera reporté de plusieurs mois. Mais visiblement, Jérôme Cahuzac n’était très détendu à son arrivée au tribunal ce lundi. Il n’a pas hésité à s’en prendre aux journalistes présents en masse.

Réagissez à l'actu people