Politique

Jean-Marie Le Pen remporte une énième victoire judiciaire face à sa fille Marine Le Pen !

Jean-Marie Le Pen remporte une énième victoire judiciaire face à sa fille Marine Le Pen !

Jean-Marie Le Pen remporte à nouveau un procès face à sa fille Marine Le Pen, qui voulait le voir destitué de son poste de président d’honneur. La cour d’appel a tranché et a ainsi confirmé la décision du tribunal de première instance.

« Jean-Marie Le Pen reste officiellement président du Front National », titrent les grandes chaînes d’information. Le tribunal de première instance a décidé que Marine Le Pen n’avait pas le droit d’écarter son père de la direction du parti d’extrême-droite. C’est donc une troisième victoire consécutive pour le fondateur du Front National face à sa fille. Jean-Marie Le Pen réagit à cette victoire judiciaire en expliquant que « Justice a été rendue ». Il en profite même pour tacler son ennemi direct au sein du parti : Florian Philippot. En effet, il désigne la statue d’un jeune garçon et lance : « Vous ne vous êtes pas demandé qui étais ce jeune homme ? C’est peut-être Philippot qui essaie de se tirer une épine du pied ! ». Le parti a immédiatement réagi en expliquant que la décision de la cour d’appel est « étonnante ». Les cadres du Front National jugent qu’avec cette victoire, il conserve un titre « qu’il ne mérite plus vu son comportement de plus en plus inqualifiable ». Ils se sont exprimés ainsi au travers d’un communiqué datant du 28 juillet. Selon la justice encore une fois, la consultation des adhérents concernant la destitution du président d’honneur, n’est pas valable juridiquement. Cependant, cette consultation a une valeur politique aux yeux de Marine Le Pen qui cherche à connaître l’avis des militants de son parti concernant ce scandale interne. Malgré la décision de la cour d’appel concernant la consultation, le parti affirme tout de même qu’il va publier les résultats.

Les membres du parti réagissent ! Marion Maréchal-Le Pen dit avoir « honte » de cette situation et se dit « mal à l’aise » !

Le député RBM-FN Gilbert Collard explique que les propos de Jean-Marie Le Pen sont désormais sous la responsabilité des magistrats qui ont décidé du maintien du président d’honneur à son poste au sein du parti. « Puisqu’ils prennent le risque que de nouveau, [Jean-Marie Le Pen] tienne des propos que nous avons condamné et que, eux, condamnent, eh bien c’est leur responsabilité ! », S’exclame l’homme politique. Après ce coup dur pour Marine Le Pen, Amélie Carrouër, journaliste pour I-Télé, explique que Jean-Marie Le Pen « laisse planer la menace d’une candidature dissidente en Provence-Alpes-Côte-d’Azur face à sa petite fille Marion Maréchal-Le Pen ». Ainsi, sur RTL, la jeune députée confie qu’elle trouve cette situation « un peu triste » et se dit « mal à l’aise » au vu du fait qu’elle concède être rentrée dans le cercle politique grâce à son grand-père. Dans L’édito politique sur I-Télé, Jean-Jérôme Bertolus explique qu’il y a désormais deux courants politiques différents qui se dessinent au sein même du FN aux termes de cette querelle familiale.

Réagissez à l'actu people