Politique

Jean-Marie Le Pen refoulé du siège du Front National (vidéo)

Jean-Marie Le Pen refoulé du siège du Front National (vidéo)

Jean-Marie Le Pen n'a pas pu assister à la réunion aux côtés de Marine Le Pen et du reste du membre du parti du Front National, le mardi 20 juin. Après avoir été exclu du parti en août 2015, le politicien a trouvé les portes closes. En effet, la grille du "Carré" était bloquée par des chaînes devant le siège. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Jean-Marie Le Pen a trouvé les portes closes devant le siège du Front National le 20 juin. Mais avant d'en arriver là, il a été exclu du parti du Front National en août 2015. Mais après plusieurs mois de débats entre les membres du parti, le politicien avait finalement réussi à avoir le titre de Président d'Honneur du Front National suite à une décision de justice. Alors qu'il souhaitait se rendre au siège, endroit où s'est déroulée une réunion, le mardi 20 juin 2017, Jean-Marie Le Pen a constaté que les portes étaient fermées. Ainsi, la grille du "Carré" était bloquée par des chaînes pour l'empêcher d'entrer. "A 10h, il devait se tenir une réunion du bureau politique, je n'étais pas convoqué, mais j'en suis membre de droit pour des raisons statutaires", a-t-il déclaré devant les journalistes.

Jean-Marie Le Pen trouve les portes closes

Selon Jean-Marie Le Pen, le parti du Front National vient de braver les statuts, les décisions du congrès, les décisions des tribunaux, "et je dirais les lois de la pudeur la plus élémentaire." "Si je n'avais pas prêté 9 millions au FN, ils n'auraient pas pu se présenter aux élections législatives, et même pas aux élections présidentielles. Je pense que par cette délicatesse du coeur, Marine Le Pen a tenu à me faire ce cadeau, le jour de mon anniversaire", a-t-il déploré. Alors qu'il pense que le bureau exécutif du parti aurait dû démissionner, il demande un bureau provisoire. Il estime aussi Marine Le Pen "doit démissionner".

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people