Politique

Jean-Marie Le Pen prédit la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017 (Vidéo)

   / 5  
Jean-Marie Le Pen prédit la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017
1
Jean-Marie Le Pen prédit la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017
Jean-Marie Le Pen lors de son traditionnel discours du 1er mai
2
Jean-Marie Le Pen lors de son traditionnel discours du 1er mai
Jean-Marie Le Pen gêné par un drapeau lors de son discours
3
Jean-Marie Le Pen gêné par un drapeau lors de son discours
Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen ne sont plus sur la même longueur d'onde
4
Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen ne sont plus sur la même longueur d'onde
Jean-Marie Le Pen
5
Jean-Marie Le Pen

En ce dimanche 1er mai, Jean-Marie Le Pen, qui a été exclu du Front National il y huit mois, a tenu à tenir un discours ce matin aux pieds de la statue de Jeanne d'Arc, place des Pyramides, à Paris. Et le co-fondateur du mouvement frontiste n’a pas été tendre avec sa fille, Marine Le Pen, en prédisant sa défaite lors de la présidentielle de 2017. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Jean-Marie Le Pen a fait le buzz il y a quelques jours à l’occasion des 30 ans de l’accident  nucléaire de Tchernobyl. En effet, sur son site internet celui qui a été exclu du Front National il y a huit mois a confié qu’il a été irradié le lendemain de la catastrophe. "Je vous signale que c’est à un irradié de Tchernobyl que vous parlez (…) J’ai été irradié le dimanche de l’explosion de Tchernobyl (soit le 27 avril)  J’étais à Cannes dans l’appartement de Jany (sa femme depuis 1991), je prenais un bain de soleil dans le plus simple appareil quand je lui ai dit, bien que le ciel n’était pas très lumineux, ‘c’est curieux comme le soleil est chaud aujourd’hui".

"La présidente du FN sera battue au deuxième tour et peut-être au premier"

Et ce dimanche 1er mai, alors qu’il est toujours en conflit ouvert avec sa fille Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen a tenu à tenir un discours aux pieds de la statue de Jeanne d'Arc, place des Pyramides, à Paris devant un centaine de sympathisants. Et le co-fondateur du FN a prédit devant la foule, la défaite de Marine Le Pen lors de la présidentielle de 2017. "Je le dis aujourd’hui avec gravité et tristesse. Puisque aucun signe n'a été mis dans le sens de la conciliation, la présidente du Front National sera battue au deuxième tour et peut-être même au premier", a-t-il lancé avant d'ajouter : "L’erreur est humaine et peut-être corrigée, il est encore temps (…) Notre combat ne peut se limiter à une série de compétitions électorales et qu’il n’a de chances et d’utilité à vaincre que s’il s’appuie sur les valeurs de la patrie telles qu’elles étaient sublimées par Jeanne d’Arc". 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people